Les stations d’essences ont l’obligation de reprendre leurs activités jusqu’à minuit

Suite à la fermeture temporaire de certaines stations d’essences ce lundi 12 Octobre 2020, le gouvernement a risposté sevèrement via le ministère du Commerce et de l’industrie (MIC). Les Stations de services à essences ont jusqu’à ce soir pour rouvrir», déclare Jonas Coffy qui menace de sanctionner les pompes à essences en grève.

Le ministre du commerce et de l’industrie, l’ancien parlementaire Jonas Coffy, lors d’une conférence de presse ce lundi 12 Octobre 2020, dit regretter que la population ne peux pas vaquer normalement à leurs activités journalières à cause de la fermeture des pompes d’essences.

En fait, les responsables des pompes à essences sont en grève en raison d’un manquement dans la répartition, disent-ils des bénéfices (ristournes) à l’importation des produits pétroliers.

Ils réclament en conséquence un meilleur consensus aux bénéfices des produits pétroliers importés avec l’État.

L’ex-élu à la députation du parti politique « Fanmi LAVALAS», Jonas Coffy a menacé de prendre des mesures drastiques contre les stations d’essences en rébellions, jusqu’à même enlever les licences de fonctionnent des propriétaires récalcitrants.

« Ils doivent rouvrir les pompes ce soir», ordonne le ministre du commerce. Délai écoulé tous les permis de fonctionnent seront rétirés, promet-il en appliquant la loi.

Les patrons des stations d’essences n’ont pas réagit aux menaces du ministère de l’industrie et du commerce (MIC). Leur mouvement de grève indéterminée se poursuit jusqu’à date.

Auteur : Mikélo ALCIMAT, journaliste.
Contacts : (+509)3880-5023/4200-2766.
[email protected]