Les auteurs du kidnapping, selon Jean Charles Moïse

Les auteurs du kidnapping sont de trois catégories : les leaders politiques, le secteur économique et le pouvoir en place, veut faire croire Jean Charles Moïse ce vendredi 29 janvier 2021, au cours d’une intervention médiatique. Ce sont des personnes vêtues de costumes qui font les enlèvements et emmènent les victimes dans les ghettos pour leur séquestrer, continue l’ancien sénateur du Nord.

Pourquoi on a jamais enlevé un politicien, une figure économique ou un dirigeant du pouvoir en place ?, argumente Jean Charles Moïse interrogativement. Nous prenons la responsabilité de le dénoncer, fustige-t-il.

« Lors des élections, les politiciens utilisent l’insécurité pour accéder au pouvoir. Les hommes d’affaire se servent des bandits armés dans le cadre de leur activité. Pour conserver le pouvoir, les autorités de l’État utilisent aussi l’insécurité », détaille le secrétaire général de l’organisation politique « Pitit Desalin », en ajoutant qu’un jour leurs noms seront dévoilés.

« Odma avait révélé le nom de la personne qui lui fournissait les armes, rappelle l’ancien parlementaire. Parfois les argents que les candidats distribuaient lors des campagnes électorales provenaient du kidnapping, continue-t-il ».

L’ancien candidat malheureux aux dernières élections présidentielles raconte qu’il était sénateur lors de la saisie d’un bateau à Saint-Marc qui transportait d’armes à feu. Pour avoir exigé l’identification de leurs propriétaires, certains ont fait comprendre qu’il voulait déstabiliser le pays et ont refusé de réaliser les enquêtes nécessaires. 
« J’avais prédit que dans trois ans environ, tout le monde verra les conséquences », soutient l’ex-maire de milot.

Dans la foulée, Jean Charles Moïse affirme qu’il n’a jamais entendu Jovenel Moïse dire que son mandat présidentiel prendra fin le 7 février 2022.

Evens CARRIÈRE, Journaliste
Tel : (509) 37 05 00 12

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page