Eric Jean-Baptiste Jr victime d’une tentative de kidnapping, puis accusé

Le fils d’Eric Jean-Baptiste, jeune entrepreneur directeur général de Père Éternel Loto, aurait échappé samedi 30 janvier 2021, à une attaque à Carrefour, qui serait une tentative d’enlèvement selon Éric Jean-Baptiste Jr qui, ayant pris la fuite, s’est réfugié au commissariat de Thomassin 25 où une vive tension a régné à son arrivée. 

À Carrefour plus précisément dans la zone de Bizoton 53, une voiture de Police sans plaque d’immatriculation se croise devant le véhicule à bord duquel se trouvait Eric Jean-Baptiste Jr et l’ordonne de s’arrêter pour un contrôle, face à son refus de s’arrêter la voiture de Police a tiré au moins un coup de feu en direction de sa voiture, il s’est enfui en passant par la route de rivière froide pour sortir par la suite sur la route de Kenscoff jusqu’au commissariat de Thomassin 25 où il s’est réfugié, cependant, nos informations de sources concordantes révèlent également qu’au démarrage, la voiture à bord de laquelle se trouvait le fils du Secrétaire général du RDNP a heurté une motocyclette, une cohorte de taxi-moto en colère l’ont poursuivi en criant « au kidnappeur », jusqu’au commissariat de Thomassin 25 où le véhicule s’est finalement arrêté. 

Suite aux rumeurs faisant croire que la voiture du fils de Jean-Baptiste Éric serait à l’origine d’un cas de kidnapping, une foule de gens s’étaient massé devant le commissariat et prêt à incendier la voiture qui selon certains auraient été utilisée pour kidnapping. Les protestataires ont érigé des barricades de pneus enflammés sur la route de Kenscoff.  Pour disperser la foule, les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogènes.

Eric Jean-Baptiste Jr victime d'une tentative de kidnapping, puis accusé
Vue partielle de la situation à Thomassin 25 au moment où la foule était en colère.

Le dossier était ensuite envoyé à la DCPJ pour les suites nécessaires où Eric Jean-Baptiste et son fils ont profité pour déposer une plainte, a appris Constant Haïti.

Au fait, le jeune Éric Jean-Baptiste Junior explique qu’il venait de faire une transition bancaire à la BUH en vue d’alimenter un bureau de Western Union qu’il dirige à Carrefour. C’est en revenant de la banque, à Bizoton que tout a commencé. 

Selon les informations parvenues à la rédaction, le fils de l’homme d’affaires et homme politique Eric Jean-Baptiste, a été déjà victime d’une attaque pareille en décembre dernier, à la ruelle alerte où une voiture   écrivant « commissariat de Léogâne » avait fait des coups de feu en  sa direction. Les impacts de  balles ont été par la suite remarqués sur son véhicule qui est blindé. 

Pour le secrétaire général du RDNP Eric Jean Baptiste qui intervenait dans la presse, les accusations faites autour de cet incident est une machination politique visant à ternir son image sur l’échiquier politique. 

Constant Haïti 

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page