Haïti : Décès de l’homme politique Serge Gilles

La figure emblématique du parti Fusion des sociaux-démocrates, est décédé à 86 ans hier, 1er février 2021 à 6 heures du soir à l’hôpital du canapé-vert suite à des problèmes de santé. L’information est confirmée par un autre responsable Edmonde Supplice Beauzil, ce mardi 2 février 2021,de très tôt. Pour Mme Beauzil, Serge Gilles est irremplaçable.

Serge Gilles est une personne spéciale que le pays n’a pas connu assez, croit Edmonde Supplice Beauzil, d’une voix triste. Né à Maïssade, il a était toujours du côté des déprimés. J’ai pas trouvé les mots justes mais tout simplement je peux dire qu’il est une personne spéciale, continue l’ancienne senatrice. 

D’après Madame Beauzil. L’ancien fondateur de la structure politique PANDRA, avait une capacité pour écouter et pardonner, exceptionnelle. Il était le camarade de combat de Che Guevara à Cuba, continue-t-elle.

Le premier haitien qui a prononcé l’expression  « Conférence nationale », n’est autre que Serge Gilles, en mars 1986 pendant qu’il était à l’étranger, argue la dirigeante de la direction politique de l’opposition démocratique. Si maintenant des citoyens parlent de dialogue national, pacte de gouvernabilité, sachez que c’est le père de ce concept qui est mort, fustige-t-elle, en poursuivant.

 « époux de Alberte Sorel, père de plusieurs enfants dont 2 filles, Serge Gilles a connu l’exil, il a passé 25 ans en France à cause de persécutions des duvalieristes, rappelle Edmonde Supplice Beauzil  ». 
« J’ai intégré la politique grâce à Serge Gilles et j’ai pu être candidat à la députation à 25 ans grâce à lui », enchaîne-t-elle.

Pour Evans Paul, Serge Gilles est une référence pour la démocratie. Serge Gilles est un personnage semblable à Anthony Barbier. Même quand ils sont mécontents, ils diront rien de mal. Ils prônent toujours la tolérance, témoigne l’ancien Premier ministre.

Evens CARRIÈRE, Journaliste
Tel : (509) 37 05 00 12

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page