Rencontre Sénat – Jovenel Moïse : Joseph Lambert fait un compte-rendu

Avec l’arrivée du sénateur Joseph Lambert à la présidence du Sénat, cette institution du pouvoir législatif avait tenté vainement d’organiser un dialogue national les 3 et 4 février passés, en vue de chercher une issue à  la crise politique. Hier, 4 février 2021, une rencontre a eu lieu entre le président de la République, Jovenel Moïse et quatre membres du bureau du Sénat ; le président Joseph Lambert,  le vice-président Kedlaire Augustin, le secrétaire Gracia Delva et le questeur Jean Marie Ralph Fethière. 

Selon Joseph Lambert, le chef de l’État, dans ses interventions a abordé les questions relatives aux élections, aux infrastructures routières, électricité et l’adoption d’une nouvelle Constitution. 

« De notre côté, nous avons exprimé notre inconfort face à plusieurs de ces initiatives, dont la formation du conseil électoral provisoire (CEP), qui a été installé sans prêter serment par-devant la cour de cassation avec la charge de réaliser un référendum pour la rédaction d’une nouvelle constitution », rapporte le président du grand corps, à travers un court vidéo disponible sur les réseaux sociaux. 

Plus loin, Joseph Lambert confie que lui et ses confrères parlementaires ont soulevé, au cours de la rencontre avec le président Moïse, la question du respect de la constitution, précisément l’article 134-2 de la loi mère. Nous n’avons pas trouvé des réponses satisfaisantes, soutient-il. 

« Le président a exprimé sa position et nous avons exprimé notre position, mais nous estimons que nous pouvons tout résoudre à travers le dialogue afin d’éviter le chaos et gérer l’après 7 février 2021 », argue l’ancien conseiller du président Michel Joseph Martelly,  Joseph Lambert.

Evens CARRIÈRE, Journaliste
Tel : (509) 37 05 00 12

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page