Haïti – Crise : Qui est légalement le président de la République ?

En se référant à la résolution de la fédération des barreaux d’Haïti(FBH), en date du 30 janvier 2021, celle du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire(CSPJ), datée le 6 février 2021, Jovenel Moïse, au regard de l’article 134.2 de la Constitution n’est plus le président d’Haïti depuis le 7 février 2021. L’opposition politique, suite à un accord, a désigné le magistrat de la Cour de cassation, Joseph Mécène Jean-Louis comme président provisoire pour diriger une transition souhaitée mais non réalisée 11 jours après le 7 février 2021.

Pour plus de 150 structures de l’opposition politique, plusieurs organisations de la société civile, Jovenel Moïse est désormais un usurpateur de titre, il met en otage le Palais national. Pour le pouvoir en place et ses alliés, Joseph Mécène Jean-Louis n’est qu’un aliéné mental qui rêve de devenir président de la République.

En ce qui concerne le président Moïse, il s’en fout de sa légitimité et de son impopularité. Il est en position de force juste pour passer des jours à la Présidence malgré toute consultation juridique, toute protestation. Le 7 février 2022 n’est pas négociable, a-t-il soutenu à maintes reprises.

Une vidéo circulant en boucle sur les réseaux sociaux a laissé voir le juge de carrière de la Cour de Cassation Joseph Mécène Jean-Louis, en train de s’entraîner, sous la supervision de Me André Michel, comme un profane en communication avant son discours accordant son consentement pour le poste virtuel de président provisoire.

À travers une vidéo pré-enregistrée diffusée le 17 février 2021, Me Jean-Louis a exprimé son impatience pour être au Palais national en vue d’agir au nom du peuple haïtien. « Beaucoup de chantiers à abattre nous attendent pour redonner au pays son vrai visage et le mettre sur la voie du progrès », a-t-il laissé entendre.

Jovenel Moïse et Joseph Mécène Jean-Louis sont considérés pour différents acteurs politiques dont le sénateur Patrice Dumont, comme deux simples citoyens, pour des partis politiques comme VERITE, PHTK, Jovenel Moïse est le président de la République et pour l’opposition politique Me Jean-Louis est le nouveau président d’Haïti depuis le 7 février écoulé. Parallèlement à ce débat, il faut souligner que les deux concernés promettent de réaliser des élections honnêtes et crédibles pour le pays.

« La réalisation de la conférence nationale, le renforcement du pouvoir judiciaire, la réforme constitutionnelle, le rétablissement de la sécurité, la création d’emploi, entre autres », sont les promesses de Monsieur Joseph Mécène Jean-Louis pour sa gouvernance éventuelle.

L’opposition politique a laissé croire que Jovenel Moïse sera jugé et condamné lors de la Transition pour corruption et dilapidation des fonds PetroCaribe. Depuis le 12 février dernier, Joseph Mécène Jean-Louis est recherché par les autorités policières et juridiques pour des présomptions de complot contre la sûreté intérieure de l’État.

Entre ces scénarios permanents, les uns plus risibles que d’autres, l’insécurité connaît depuis le début de l’année 2021 une montée sans précédent dans le pays, les portes de la majorité des écoles haïtiennes sont fermées depuis presqu’un mois.

Malgré l’existence de nombreuses institutions du pays, la législation haïtienne, les multiples analyses des experts en Droit, personne ne peut donner une réponse considérée comme de l’évangile à cette interrogation :
QUI EST LÉGALEMENT LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE ?

Evens CARRIÈRE, Journaliste
Tel : (509) 37 05 00 12

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page