Élections : Jovenel Moïse fait preuve de méconnaissance de la Constitution

Dans le but de réaliser à tout prix des élections dans le pays cette année, le titulaire de la Présidence, Jovenel Moïse, qualifié désormais d’usurpateur de titre par des organisations de la société civile dont le RNDDH, a visité ce lundi 22 février 2021, les locaux de l’Office national d’identification(ONI). Au cours de cette visite, le locataire du Palais national dont son mandat a pris fin le 7 février 2021 selon le CSPJ, a fait preuve de méconnaissance de la Constitution en indiquant qu’il ne sera pas candidat aux élections annoncées. 

« Je suis actuellement à l’ONI pour m’enquérir des avancées de la production et de la livraison des CIN. Mon Administration travaille sans relâche à l’organisation du référendum et au renouvellement, cette année, du  personnel politique à travers des élections crédibles», a écrit Jovenel Moïse sur son compte Twitter. 

 « Je viens d’avoir une rencontre de haut niveau avec les acteurs impliqués dans le processus de production et de livraison des CIN,dans le cadre de l’organisation prochaine du référendum et d’élections générales. Je rappelle à la nation que je ne serai pas candidat à ces élections », a laissé lire Jovenel Moïse en faisant preuve d’avoir aucune idée de l’article 134.3 de la Constitution en vigueur. 

Le président de la République ne peut bénéficier de prolongation de mandat. Il ne peut assumer un nouveau mandat, qu’après un intervalle de cinq (5) ans. En aucun cas, il ne peut briguer un troisième mandat, dispose l’article 134.3 de la loi Mère. 

Evens CARRIÈRE, Journaliste 
Tel : (509) 37 05 00 12 

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page