Le Réseau National des Médias en Ligne – RENAMEL exige des excuses publiques de Jovenel Moïse

Pour Jovenel Moïse, lors de sa prise de parole en vidéo-conférence le 21 février dernier à l’ONU, des membres de gangs s’habillent en uniforme de presse pour s’attaquer aux forces de l’ordre au cours des mouvements anti-gouvernementaux.

Le RENAMEL, réseau des médias en ligne condamne fermement ces déclarations irresponsables et compromettantes de Jovenel Moïse et lui accorde 72 heures pour présenter ses excuses publiques aux travailleurs de la presse.

Le Réseau qui rappelle à Jovenel Moïse la légalité constitutionnelle du travail de la presse, en citant l’article 28 de la Constitution de 1987 modifiée sur la liberté de la presse.

Pour RENAMEL, cette déclaration déréglée de M. Moïse a en fait donné raison aux forces de l’ordre qui ont, à plusieurs reprises tabassé des journalistes qui couvrent les manifestations contre Jovenel Moïse.

Auteur : Mikélo ALCIMAT, journaliste
Contact : (+509)38805023
[email protected]

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page