E-CLA, un nouveau regroupement d’étudiants voulant intensifier l’éclat de la Faculté d’Ethnologie à travers les arts et la littérature

Ethno-cercle littéraire et artistique, est le nom de cette nouvelle structure de l’Université d’État d’Haïti(UEH), créée par 13 étudiants de la faculté d’Ethnologie avec la mission de renforcer, précisément la lutte visant à projeter une image positive de ladite faculté dans la société haïtienne tout en contribuant au développement social et culturel du pays en passant par la littérature et les arts. Dans une ambiance chaleureuse et fraternelle : Foire d’échange de livres, chants, Slam, théâtre, E-CLA a été présenté au public, composé d’étudiants en majorité, des travailleurs de la presse, entre autres, le vendredi 16 avril 2021, au local de la faculté.

Comme tous les douze autres membres du cercle, vêtue d’un maillot noir portant le logo de la structure et la définition de l’acronyme, très souriante, la vice présidente d’E-CLA, Dahana Dervil, nous confie la source de motivation menant à la création dudit cercle socio-culturel, « Nous sommes venus à la faculté d’Ethnologie, nous nous rendions compte que la population a une mauvaise perception de la faculté, nous avons décidé de créer une structure nouvelle au sein de la faculté, différente des autres mais avec le même objectif qui est de soigner et protéger l’image de la faculté ».

D’après Dahana Dervil, pour le moment les activités vont cibler uniquement les étudiants d’ethnologie. À l’avenir peut être, E-CLA peut s’étendre dans toutes les facultés de l’UEH et même devenir une structure nationale, précise-t-elle avec un visage serein.

Lors du lancement officiel d’E-CLA, vendredi 16 avril 2021, 50 livres ont été échangés au cours d’une foire d’échanges de livres (FEL) et 27 étudiants ont rempli le formulaire de demande d’adhésion au cercle.

« Être étudiant(e) de la faculté d’Ethnologie, muni(e) de carte d’étudiant ou de la dernière fiche d’immatriculation. Se déclarer être disponible pour participer à au moins une cellule d’action de l’E-CLA », sont les deux principales conditions pour intégrer le cercle facultaire selon le formulaire d’adhésion.

Le pivot d’E-CLA comprend 7 cellules sur lesquelles vont s’asseoir toutes les initiatives littéraires et artistiques. « une cellule dénommée FEL, est chargée d’organiser des foires d’échanges de livres. Il y a la cellule EN SCÈNE, qui s’intéresse à la valorisation des talents artistiques. ESPACE SCIENCE, une cellule qui encourage la production et le partage des recherches scientifiques. ETHNO-MAG, un magazine à travers lequel toutes les activités de la structure vont être communiquées. CINÉ-DÉBAT, une cellule qui compte détendre, former via le cinéma en offrant au public des projections de films instructifs suscitant le débat », détaille Maxi Lesly, président d’E-CLA.

Le numéro un dudit regroupement d’étudiants, à la fin de l’activité se dit, d’un air confiant, satisfait de la journée marquant le lancement de la structure. Je suis plus que satisfait. L’engouement, l’intérêt manifesté par les étudiants nous permettent de comprendre que la bataille engagée est nécessaire, ajoute-t-il énergiquement.

Dahana Dervil souhaite qu’E-CLA soit un jour une structure internationale. Aucun niveau à atteindre est encore fixé, tout simplement nous allons faire d’E-CLA ce qu’il doit être. Nous sommes là pour contribuer au changement social, laisse entendre Lesly Maxi.

Evens CARRIÈRE

Bouton retour en haut de la page