Haïti – référendum: PHTK lance une mise en garde à Jovenel Moïse

Le président de l’ensemble des organisations du parti politique « Parti Haïtien Tèt Kale » (PHTK), Liné Balthazar, au cours d’une intervention médiatique vendredi 16 avril 2021, se dit inquiet de l’avancée du projet de la nouvelle Constitution de Jovenel Moïse. Il confie d’un ton ferme que si le référendum se réalise aujourd’hui, PHTK votera contre, tout en donnant trois raisons.

« Techniquement, ce sera un fiasco car l’ONI n’est pas en mesure de livrer toutes les cartes d’identification nationale unique(CINU). Ensuite, il n’y a aucun consensus, PHTK ne veut pas une Constitution personnelle. Troisièmement, cette nouvelle Constitution est un modèle de construction d’irritants. Au niveau du PHTK, nous n’avons pas la velléité autoritaire ni dictatoriale et j’ai pas l’impression que Jovenel Moïse veut être un dictateur », détaille Liné Balthazar.

Je ne crois pas que les rédacteurs de cette constitution ont expliqué à Jovenel Moïse tous les tenants et aboutissants de ce projet, analyse le numéro 1 du PHTK.

« Cette constitution correspond à beaucoup d’autres constitutions précédentes comme celle de 1945 sous la gouvernance du président Vincent, qualifiant le président de la République, chef suprême de l’administration publique, argue le dirigeant politique. C’est aussi comparable à la Constitution de 1954, poursuit-il ».

Liné Balthazar, dans la foulée, précise que PHTK n’a pas tourné le dos au président Moïse mais a tout simplement des réserves à propos du processus d’adoption de la nouvelle constitution. « Jovenel Moïse reste l’élu du PHTK, nous l’accompagnons jusqu’au terme de son mandat. Nous lui conseillons de trouver un consensus pour éviter de réaliser des élections contestées car le pays en connaît trop », enchaîne-t-il.

« Il faut enlever les irritants dans la nouvelle constitution et organiser le dialogue avec toutes les forces vives de la nation afin de rétablir la stabilité politique dans le pays et prendre la voie du développement, analyse le dirigeant du PHTK.

Plus loin, Liné Balthazar précise que PHTK est l’un des mouvements Tèt Kale. Aux dernières élections, Tèt Kale avait 9 candidats, Jovenel Moïse était l’un d’eux. Il est élu président de la République mais au sein de la structure, il avait connu bon nombre de difficultés car il n’avait pas fait l’unanimité des voix, au départ.

Evens CARRIÈRE

Bouton retour en haut de la page