Actualités

15 septembre : journée internationale de la démocratie, l’OPC dresse l’état de la démocratie haïtienne et propose …

Le 15 septembre a été consacré journée internationale de la démocratie par l’organisation des nations unies (ONU), précise, ce mardi 15 septembre 2020, d’entrée de jeu, le numéro 1 de l’Office de la protection de la citoyenne et du citoyen (OPC), Me Renan Hédouville, qui continue pour argumenter que la démocratie est fondamentale pour l’ONU.

« La démocratie est liée au développement, à la sécurité, aux droits de l’homme, aux élections, à la paix, entre autres », énumère le titulaire de l’OPC.

En ce qui a trait au bilan de la démocratie en Haïti, l’homme de loi fait savoir que la démocratie en Haïti connait des moments de hauts et des bas. Depuis 1986, enchaîne-t-il, la population haïtienne luttait pour une véritable instauration de la démocratie dans le pays, mais il y a toujours des manquements.

La démocratie ne peut pas fleurir avec la corruption, l’intolérance, l’impunité, souligne le professeur d’Université.

L’avocat poursuit en affirmant qu’Haïti n’est pas un État démocratique. Dans la démocratie c’est la primauté du Droit, l’équité, le devoir de rendre des comptes qui règnent. Pour qu’Haïti soit un État démocratique, il faut qu’il y ait la participation des gouvernants et des gouvernés. Malheureusement au lieu d’avancer, nous avons fait un recul, argue l’ancien fonctionnaire du ministère des affaires sociales et du travail (MAST).

Le Protecteur du citoyen rappelle que le pays avait effectué en 1986 bon nombre de pas en avant en matière de démocratie mais depuis 1991, plus d’une décennie environ, la question de la démocratie n’est pas à l’ordre du jour en Haïti, dit-il, en mentionnant que là ou se trouve la violence, la haine, il ne peut pas y avoir de la démocratie.

Pour faire fleurir la démocratie en Haïti, Me Renan Hedouville livre sa proposition. « Nous devons adopter une nouvelle constitution en insérant des institutions Républicaines. Nous aurons besoin ensuite des hommes et des femmes compétent (es) avec un esprit démocratique », estime le défenseur des droits de la personne humaine.

Evens CARRIÈRE, Journaliste©
Tel: (509) 37 05 00 12

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × 3 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.