ActualitésÉtats-Unis

Crise aux Etats-Unis, cinquième semaine du shutdown

Au total, 800 000 employés fédéraux ne reçoivent plus leurs salaires. Face à ce drame, le New York Times se demande aujourd’hui pourquoi les Américains ne sont pas vent debout. « Comment expliquer l’absence de manifestations de masse ? », s’interroge le quotidien. « Si la même chose arrivait en Europe, les gens seraient dans la rue. Mais aux États-Unis il n’y a eu que quelques marches isolées contre le blocage budgétaire ».

« Il faut se rendre à l’évidence que le mouvement de résistance face à Donald Trump est encore trop petit et trop faible », constate l’éditorialiste avant de conclure : « Amplifier ce mouvement doit devenir la première priorité des progressistes. Bien plus que de savoir qui sera leur prochain candidat à la présidentielle de 2020. Mettez le mouvement en place et les candidats politiques suivront », écrit le New York Times.

Relire :

Crise aux Etats-Unis, cinquième semaine du shutdown