ActualitésÉtats-Unis

La Haute-Commissaire de l’ONU Michelle Bachelet au Venezuela

La Haute-Commissaire de l’ONU aux droits de l’homme, Michelle Bachelet, est arrivée au Venezuela ce mercredi 19 juin 2019. Une visite de trois jours pendant laquelle elle doit rencontrer le président Nicolas Maduro, mais aussi Juan Guaido, président autoproclamé par intérim et reconnu par une cinquantaine de pays. C’est à la Une du journal El Nacional. Ce déplacement est aussi suivi au Chili, que Michelle Bachelet a dirigé à deux reprises. Dans une interview au journal La Tercera, José Miguel Vivanco, responsable des Amériques au sein de l’ONG Human Rights Watch, appelle l’ancienne présidente chilienne à donner «un sens à sa visite».

Bachelet a «l’obligation de montrer au monde la réalité du Venezuela sans fard», explique Vivanco. Il suggère que la haute-commissaire de l’ONU se rende à des endroits que le président Maduro ne souhaite pas qu’elle visite, par exemple l’hôpital des enfants JM de los Rios dans la capitale Caracas.

Et si Nicolas Maduro reste au pouvoir ?

En attendant de voir comment se déroulera la visite, la presse s’interroge sur la situation politique du pays, plus précisément sur l’enlisement du conflit entre Maduro et Guaido. Il faut se faire à l’idée que le président Nicolas Maduro reste au pouvoir, écrit le journal El Universal.

Un gouvernement de transition sera confronté à une situation économique très difficile. Il devra aussi relever le défi de donner un espace au chavisme afin de garantir le pluralisme politique dans le pays. Notre problème, poursuit El Universal c’est que beaucoup de personnes tentent de conquérir le pouvoir comme un prédateur.

Malheureusement au lieu d’un débat d’idées nous nous sommes engouffrés dans une guerre d’extermination pour imposer nos idées à l’autre. D’ailleurs, pour les États-Unis, l’option que Maduro reste au pouvoir n’est plus une option à écarter.

Relire :

La Haute-Commissaire de l’ONU Michelle Bachelet au Venezuela