L’ex président dominicain Leonel Fernandez qualifie Haïti d’ “État défaillant et proche d’une situation d’ingouvernabilité”

L’ex-président dominicain et candidat aux élections primaires au Parti de la libération dominicaine (PLD), Leonel Fernández, a qualifié la situation actuelle d’Haïti d’ “État défaillant” qui, selon lui, continuera à s’aggraver au quotidien.

“L’absence du soutien populaire du Président Jovenel Moïse, le départ de la Minustah et le coût élevé des produits pétroliers”, telles sont les trois (3) raisons présentées par l’homme politique dominicain pour etayer son point de vue sur Haïti.

Il a poursuivi en rappelant que les élections présidentielles de 2016 ont été réalisées avec 18% de la population haïtienne capable de voter. Le Président Jovenel Moïse a reçu les votes de 50% de ces électeurs. Ce qui place son soutien populaire a environ 9% auprès de la population.

“La situation d’Haïti, et ce, à tous les niveaux, est un défi immense pour la République Dominicaine. Par exemple, Haïti est menacée par une pénurie d’eau, et ce sera notre problème quand cela arrivera”, a déclaré l’ex-président dominicain.

Il en a profité pour ajouter que le Parlement haïtien s’est également détérioré au fil du temps. À défaut d’une force politique prédominante au Parlement, celui-ci pourrait contribuer à conduire le pays à une situation d’ingouvernabilité.

L'ex président dominicain Leonel Fernandez qualifie Haïti d' "État défaillant et proche d'une situation d'ingouvernabilité"
L’ancien président dominicain et candidat aux élections primaires au parti PLD, Leonel Fernández (crédit photo internet)

À noter que Leonel Fernández a réalisé ces déclarations lors d’une interview accordée à l’équipe “Telemicro” dont la transcription a été faite par le journal dominicain “Listin Dario”, le 30 septembre 2019.