Accueil Actualités

Lucmane Délille a été informé d’une distribution de costumes de Police par Nenel Cassy à des bandits

Le Ministre de la Justice et de la Sécurité Publique, Lucmane Délille qualifie de mensongères, chimériques, les accusations de Nenel Cassy faisant croire qu’il a été, le dimanche 17 mai 2020 au domicile de l’ancien sénateur, accompagné de plusieurs agents de la Police nationale.

Lucmane Délille rappelle qu’il est le ministre de la justice et de la sécurité publique. De ce fait, il était en train d’effectuer une enquête de proximité car à la veille de la journée de manifestation programmée le 18 mai 2020 par le secteur démocratique et populaire, il avait pour information que Nenel Cassy allait distribuer 2 000 costumes de police à des bandits.

« Le juge de paix est le juge d’entrée des lieux. Ce n’est pas à moi de faire ce travail. Il revient aux juges de paix, aux juges d’instruction, aux commissaires du gouvernement de faire des perquisitions. Ces notions sont élémentaires en droit, précise l’homme de loi. De plus, comme étant un avocat militant, j’ai le devoir de respecter la loi », a-t-il poursuivi.

Le garde des sceaux continue en affirmant qu’il a été effectivement le dimanche 17 mai 2020 au quartier de l’ancien sénateur, question de parler avec les habitants de la zone car le ministère de la justice et de la sécurité publique (MJSP) a reçu beaucoup de plaintes pour des actes de banditisme perpétrés dans la commune de Gressier.

LIRE AUSSI>>  Trois membres du Secteur Démocratique et Populaire ne seront pas membres de la transition de rupture prônée

« Des individus non identifiés circulant à moto ont l’habitude de tuer de paisible citoyens au niveau de Merger et Gressier. Ils constituent un réseau surnommé
“caravane”. Zafè peyi lòk la dwe fini toutan mwen la. L’inacceptable ne sera pas toléré », déclare Lucmane Délille.

Selon le titulaire du MJSP, Nenel Cassy n’a pas dit au docteur de quoi souffre-t-il. Ces hommes vivent du chaos, du vagabondage, de l’anarchie et du mensonge, a-t-il expliqué.

« Aucune personne a été frappée lors de ma présence à Gressier. Je sais ce que je fais, ma tête n’est pas vide comme eux, avance le professionnel de droit. Ceux qui devraient avoir pour tâche d’ouvrir des barrières de maison occupent malheureusement des fonctions prestigieuses. Je me rappelle, poursuit Lucmane Délille, quand ces sénateurs avaient utilisé des matières fécales pour vilipender le parlement ».

D’après le ministre, Nenel Cassy a frappé à la mauvaise porte. Il rappelle qu’il a 17 ans d’expérience dans les affaires de l’État. Il a passé 8 ans au sein du Ministère des Affaires Sociales et du Travail (MAST), conseiller du président Boniface Alexandre, ancien commissaire du gouvernement de Port-au-Prince et ancien avocat de l’ex président Michel Joseph Martelly.

LIRE AUSSI>>  Trois membres du Secteur Démocratique et Populaire ne seront pas membres de la transition de rupture prônée

De plus, le membre du Conseil Supérieur de la Police Nationale (CSPN), indique qu’il est né d’une famille respectueuse, de grande moralité à Moron, commune du département de la Grand-Anse.
« J’ai deux mois à la tête du MJSP. N’importe quelle institution peut faire une enquête à mon sujet. Elle ne va pas me trouver dans aucun acte de corruption », se vante-t-il.

Toute personne ayant l’idée de paralyser le fonctionnement normal du pays, je ne suis pas responsable de son sort, avertit Lucmane Délille.

Nenel Cassy réagit à propos de la présence de Me Lucmane Délille à son domicile, accompagné d’agents de la PNH

Evens Carrière, Journaliste©
Tel: (509) 37 05 00 12
Email: [email protected]