Accueil Actualités Education

Promesse non tenue: Des écoles privées menacent de boycotter de la réouverture des classes

Le RENEP a menacé de boycotter la réouverture des classes prévue en Août prochain. Pour n’avoir pas reçu la subvention promise aux professeurs des écoles privées et universités pour faire face à la covid-19. Ces écoles privées ont assimilé les mots du ministre de l’Éducation, Pierre Josué Agnor Cadet à des simples rumeurs concernant la reprise des activités scolaires.

Antoine Pierre Alaince, coordonateur du Regroupement National des Écoles Privées ( RENEP) fustige l’irresponsabilité du pouvoir en place, qui n’a pas tenu ses promesses faites à l’égard des enseignants, suivant lesquelles, ils bénéficieraient des subventions étatiques pour confronter les aléas qu’auraient provoqués le coronavirus.

Malgré les précisions à ce sujet du ministre de l’Éducation Nationale, Pierre Josué Agenor Cadet, disant que des fonds seraint déposés sur les comptes de certaines structure scolaire, suivant les listes envoyées au ministére de l’Economie et des Finances ( MEF). Aucun professeur n’a reçu juqu’à présent un sous. De ce fait, le RENEP pense que la reprise des activités scolaires est impossible pour le 10 août prochain si la situation demeure ainsi. « On attend du gouvernement des décisions relatives aux subventions des enseignants, sinon la réouverture des classes sera vouée à l’échec», a annoncé le Regroupement National des Ecoles Privées (RENEP).

LIRE AUSSI>>  Création de la banque nationale de développement agricole BNDA, par Jovenel Moïse

Le coordonateur du RENEP dit entrepris toutes les démarches pouvant conduire à l’obtention de ces subventions, malheureusement c’est sans succés, regrette-t-il .

Auteur: Mikélo ALCIMAT, journaliste (rédacteur, présentateur et reporter).

Contacts: (+509)38805023/42002766

[email protected]

Le président Jovenel Moïse annonce la reprise des activités religieuses et scolaires en Haïti