Education

Les syndicalistes des enseignants annoncent une manifestation devant les locaux du MENFP

Dès la reprise des activités le 10 août 2020 dans le pays, des élèves des écoles publiques de différents départements ont commencé à fouler le macadam pour exiger la présence des professeurs dans les salles de classe. Les enseignants, de leur côté sont restés chez eux, en signe de protestation contre des transferts de certains syndicalistes enseignants par le MENFP.

Plusieurs syndicats du domaine de l’éducation dont l’Union nationale des normaliens haïtiens(UNNOH), la Confédération des enseignantes, enseignants d’Haïti(CNEH) ont annoncé une manifestation pour le jeudi 19 août 2020, par devant les locaux du ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle, situé à Nazon. C’est ce qu’a fait savoir le coordonnateur de l’UNNOH, Josué Mérilien. Selon lui, Pierre Josué Agénor Cadet n’a pas la dimension d’un ministre de l’éducation.

« Nous réaffirmons la volonté inébranlable des enseignants d’aller
jusqu’ au bout, en vue de trouver la satisfaction de nos revendications », a soutenu Josué Mérilien avant d’indiquer que les mobilisations populaires vont se poursuivre.

Le professeur continue en critiquant les responsables du MENFP pour avoir transféré plusieurs syndicalistes enseignants suite à leurs opinions relatives à des décisions du ministère.

« Agénor Cadet n’est pas digne d’être titulaire du ministère de l’éducation. Il n’a pas la dimension d’un ministre, a fustigé le responsable de l’UNNOH. Celui-ci n’a pas pris soin de Melissa, sa fille qui se ressemble, a poursuivi le syndicaliste ».

J’ai eu du mal à comprendre, comment l’ancien ministre des affaires sociales, Roosevelt Bellevue est révoqué pour surfacturation de kits scolaires, cependant Pierre Josué Agénor reste figer à son poste, a laissé entendre Josué Mérilien. Vingt quatre millions (24 000 000) de gourdes ont été décaissés pour des kits scolaires pourtant aucune école du pays en a été bénéficiaire, a-t-il martelé.

Pour le coordonnateur de l’UNNO, à travers ces transferts de syndicalistes enseignants(es), Pierre Josué Agénor Cadet a envoyé un signal. La liberté d’expression est en danger, a enchaîné le professeur d’université.

Pour Magalie Georges, l’une des syndicalistes enseignantes ayant figurée dans la liste des transférés du MENFP, Haïti est la République des États-Unis. Elle souligne l’arrestation de cinq (5) élèves à Saint-Marc. À Petit-Goâve, au Cap-Haïtien, des élèves continuent de manifester dans les rues, a-t-il souligné tout en critiquant les actes de persécution obligeant des professeurs à prendre la poudre d’escampette, a-t-elle continué.

« Pierre Josué Agénor Cadet doit laisser la tête du MENFP, fustige Magalie Georges. Nous avons déjà la solidarité d’une centaine d’autres syndicats provenant de pays étrangers, argue l’enseignante ».

Evens CARRIÈRE, Journaliste©
Tel: (509) 37 05 00 12
Email: CARRIEREEVENS@yahoo.fr


Bouton retour en haut de la page