Accueil Économie

Création de la banque nationale de développement agricole BNDA, par Jovenel Moïse

Une nouvelle institution bancaire nationale a vu le jour dans le pays. C’est la Banque Nationale de Développement Agricole (BNDA). Le conseil d’administration de la BNDA, ayant à sa tête Faude Joseph a été installé le lundi 24 août 2020 par le président de la République, Jovenel Moïse. D’après le chef de l’État, cette institution financière du pays va être sous le contrôle de la banque centrale et va avoir pour mission de financer le secteur agricol.

Le locataire du Palais national a expliqué les raisons de la création de la BNDA, au cours de son intervention. Pour lui, la question du financement est le plus grand problème du secteur agricol. Lors des demandes de prêt, les banques commerciales, ainsi que les coopératives tentent toujours de mettre l’épée au-dessous de la gorge des agriculteurs avec un taux excessivement élevé. Le pire, continue-t-il, elles leur font des exigences irréalistes, comme demander certaines pièces d’identité de leurs ascendants.

« Avec la banque nationale de développement agricole le problème du financement agricol est résolu, à laissé croire le premier citoyen de la nation. Rappelez-vous de la banque nationale de développement agricol et industriel, fustige le président Moïse en soulignant que certaines personnes à cravates « Gwo palto » ont détruit cette ancienne institution. Ils ont fait des prêts de forte somme d’argent sous prétexte d’être cultivateurs et sont allés construire des maisons, des biens, a-t-il raconté ».

LIRE AUSSI>>  Le CEP installé de force par Jovenel Moïse

Dans la foulée, le chef de la diplomatie haïtienne a évoqué une cause soulevée couramment par les économistes, de la montée du dollar américain dans le pays. « Tout le problème de la montée du dollar, c’est parce que les citoyens importent tout pour manger. Nous ne pouvons pas laisser notre ventre à la dépendance des autres, a martelé Jovenel Moïse. Nous avons beaucoup de terres, également des personnes pour en travailler », a-t-il poursuivi.

Le titulaire de la présidence a confié que les banques agricoles communales, qui sont au nombre de quatre-vingt-quinze (95) à travers le pays vont être des succursales de la BNDA. Vous m’avez donné le pouvoir pour combattre le sous-développement, ce n’est pas pour lutter avec quiconque, a-t-il laissé entendre.

« Ce sont les idées qui mènent le monde, malheureusement, ce sont les identités qui mènent haïti », a soutenu Jovenel Moïse.

Evens CARRIÈRE, Journaliste©
Tel: (509) 37 05 00 12
Email: [email protected]

Coronavirus: l’Etat haïtien sʼy prépare, dit Jovenel Moïse

LIRE AUSSI>>  Décès de Étienne Moïse, le père du président Jovenel Moïse