Justice

Le commissaire du gouvernement doit être poursuivi en justice pour sa faute technique, estime Me Mario Joseph sur l’assassinat de Me Monferrier Dorval

Le secrétaire général du collectif des juristes progressistes haïtien (CJPH), Me Mario Joseph déclare ce mardi 15 septembre 2020 que le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince par intérim, Me Ducarmel Gabriel est le principal responsable de l’acte du vandalisme de la maison de Me Monferrier Dorval au lendemain de son assassinat, soit le 29 août 2020. Pour le responsable du CJPH, une action en justice doit être intentée contre le chef du parquet de Port-au-Prince pour cette faute technique.

Comment le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince a pu commettre cette bêtise ?, Se demande Me Mario Joseph. Je ne sais pas son intention, si c’était dans le but de protéger un secteur, poursuit-il.

Me Mario Joseph souligne que depuis longtemps des massacres d’État ont l’habitude d’avoir lieu. Une fois, Me Ducarmel Gabriel a assassiné l’ancien bâtonnier de l’ordre des avocats de Port-au-Prince. « Me Dorval habitait dans la même localité avec «Après Dieu ». Ce n’est pas moi c’est le président qui fait savoir qu’il est un « Après Dieu », laisse entendre le juriste pour ridiculiser le chef de l’État. « une zone hautement sécurisée, c’est grave, martèle Me Joseph ».

Le titulaire du parquet de Port-au-Prince n’a pas le droit de laisser le lieu du crime sans placer les policiers chargés de sécuriser la scène du crime, tance le défenseur des droits de l’homme. Qui détient les noms des policiers ayant la charge de surveiller la maison? Pourquoi ce sont des policiers du centre-ville qui sont obligés de venir sécuriser le lieu, se questionne l’homme de loi

« C’est comme le cas d’une exécution d’une décision de justice. Quand il y a des biens qui méritent d’être surveillés, il faut placer un gardien et cela a des conséquences, explique Me Mario Joseph en continuant pour mentionner que les policiers ne savaient même pas le domicile de la victime ce n’est qu’une brèche car ce n’est pas normal pour que le commissaire du gouvernement ait un tel comportement, fustige-t-il ».

Me Ducarmel Gabriel aurait du placer les policiers pour surveiller la maison et le juge de paix présent aurait pris acte, ce qui serait cru jusqu’à inscription de faux. Malheureusement ce n’est pas le cas, c’est pourquoi j’estime que le chef du parquet de la capitale doit être poursuivi par devant la justice, argue le secrétaire général du CJPH.

Evens CARRIÈRE, Journaliste©
Tel: (509) 37 05 0012

Relire :

Le commissaire du gouvernement doit être poursuivi en justice pour sa faute technique, estime Me Mario Joseph sur l’assassinat de Me Monferrier Dorval