Justice

Monferrier Dorval : le Barreau de Port-au-Prince ramène Joseph Jouthe et Renan Hedouville à l’ordre

À travers une correspondance en date du 14 septembre 2020, le conseil de l’ordre des avocats de Port-au-Prince, proteste contre les déclarations du Premier ministre, Joseph Jouthe et du numéro 1 de l’Office de la protection de la citoyenne et du citoyen (OPC), Me Renan Hedouville relative à l’enquête sur l’assassinat de Me Monferrier Dorval. Au cours de ces allégations, ces deux dignitaires de l’État ont qualifié de faute administrative, la non présence des policiers qui étaient chargés de surveiller la scène du crime au domicile de Me Dorval. Pour le barreau de Port-au-Prince, le PM ainsi que le protecteur du citoyen ont commis une intrusion dans le dossier.

« Le conseil de l’ordre des avocats de Port-au-Prince tient à rappeler à ces autorités publiques constituées que leurs attributions respectives sont fixées par la constitution et les lois de la République et qu’elles ne peuvent s’en affranchir sans conséquence. Le protecteur du citoyen, Me Renan Hedouville, est donc averti, qu’en sa qualité d’avocat en incompatibilité, le conseil de l’ordre suit son comportement dans le dossier de l’assassinat du Bâtonnier Monferrier Dorval », lit-on dans la lettre.

Plus loin, le Barreau de la capitale exprime sa préoccupation à propos de l’adresse à la nation du président de la République, le samedi 29 août 2020 et de la lettre du ministre des affaires étrangères et des cultes adressée aux ambassadeurs des pays accrédités en Haïti, à travers lesquelles, ces deux autorités de l’État se sont empressés d’orienter l’opinion sur des pistes qu’ils ont privilégiées.

Certes pour aboutir l’enquête efficacement, les autorités policières et judiciaires doivent bénéficier de tous les organes de l’État mais dans la limite de leurs attributions et non pas comme ont fait le Premier ministre, le protecteur du citoyen et le commissaire du gouvernement ad intérim, Me Ducarmel Gabriel, martèle la bâtonniere a,i de Port-au-Prince, Me Marie Suzy Legros, ayant signé la note.

En raison d’un ensemble d’irrégularités entachant l’enquête, le barreau de Port-au-Prince doute de la volonté des autorités publiques de réaliser une enquête crédible. Toutefois, le conseil de l’ordre demande aux avocats de rester mobilisés jusqu’à la condamnation de tous ceux, généralement quelconque, impliqués dans l’assassinat de l’ancien bâtonnier de l’ordre des avocats avocats de Port-au-Prince.

Evens CARRIÈRE, Journaliste©
Tel: (509) 37 05 00 12

Relire :

Monferrier Dorval : le Barreau de Port-au-Prince ramène Joseph Jouthe et Renan Hedouville à l’ordre

Bouton retour en haut de la page

Vous utilisez un bloqueur de publicités - Ad Blocker

Les publicités nous permettent de vous servir gratuitement et en toute indépendance. Merci de désactiver votre application Ad Blocker pour lire l'article.