Politique

Nou Pap Konplis rejette le nouveau CEP et demande le retrait de l’Ambassade américaine dans les affaires internes d’Haïti

La structure Nou Pap Konplis a exhorté les Etats-Unis à ne pas se mêler dans les affaires internes d’Haïti, un pays indépendant et souverain, lit-on dans une note de presse, ce lundi 21 Septembre 2020. Par ailleurs, NPK dénonce la nomination du nouveau CEP, qui dit-elle, est inconstitutionnel.

Les déclarations de l’Ambassade américaine en Haïti concernant l’organisation des prochaines élections dans le pays continuent à faire des remous. Nou Pap Konplis, une structure réunissant des PetroChallengers, a critiqué ce comportement de Donneurs de leçons de la part des Etats-Unis via leur Ambassade en Haïti, ayant déclaré que des conséquences s’ensuivent à ceux qui boycottent la tenue des joutes électorales en Haïti. « L’Ambassade américaine doit laisser aux Haïtiens de résoudre les problèmes du pays. Elle n’a pas le droit de nous faire des injections», a écrit Nou pap Konplis, tout en rappelant que “Haïti est un État souverain“.

La structure souhaite le retrait de l’Ambassade des Etats-Unis dans les affaires du pays comme l’a fait Haïti, la première République nègre libre de l’histoire de l’humanité, lors des irrégularités constatées dans les dernières élections américaines . « Nous en sommes fatigués », a lâché Nou Pap Konplis.

Dans la foulée, NPK, dit dénoncer la formation du nouveau Conseil électoral provisoire, nommé par arrêté présidentiel le 18 Septembre dernier, en marge des normes constitutionnelles prédisposées. « Le gouvernement a fait fi de L’État de droit et piétine une fois de plus la loi-Mère, note-t-elle en référence au texte du 29 mars 1987.

D’ailleurs l’une des missions du nouveau CEP est catégoriquement contraire aux dispositions légales insérées dans l’article 284-3, de la constitution du pays, écrit-on. Cette dernière a interdit de recourir au référendum pour modifier ou abroger ses dispositions, alors que le CEP a pour objectif de changer cette constitution par voie référendum. En conséquence, Nou Pap Konplis a informé aux actuels dirigeants du pays que les normes constitutionnelles peuvent être abrogées que dans le cadre d’une révolution.

Parallèlement, cette structure de Petrochallengers se dit sidérée par la rescrudescence de la vague insécurité sur la quasi-totalité du territoire national. « Les bandits ne peuvent en aucun cas, avoir les moyens d’acquérir des armes de guerre», soutient-elle. Ces armes proviennent directement de l’étranger et sont distribués par des politiciens véreux, a-t-elle fait savoir.

Nou Pap Konplis croit que les Ambassades ne sont pas innocentes à l’entrée d’armes à feu dans le pays. En ce sens, elle demande aux Ambassades qui se sont toujours montrées soucieuses aux causes D’Haïti de cesser d’y exporter leur armes. « Qu’elles cessent de nous enfoncer dans des situations de plus en plus difficiles à travers leurs injonctions indécentes», tance NPK.

Les armes, nous en avons trop. Le peuple Haïtiens a un besoin pressant de sécurité, de paix, d’éducation, de nourriture[…] a conclu la note, qui en fin de compte exhorte le gouvernement à donner au peuple haïtien ce dont il a réellement besoin pour vivre en toute dignité et toute sécurité.

Auteur: Mikélo ALCIMAT ( Rédacteur-Présentateur-Reporter)

Contacts:(+509)38805023/42002766

[email protected]

Relire :

Nou Pap Konplis rejette le nouveau CEP et demande le retrait de l’Ambassade américaine dans les affaires internes d’Haïti