Quand le Ministre Joiséus Nader crée la panique à la Cour des comptes

Une situation de tension est survenue dans l’après-midi du mercredi 23 septembre 2020, dans les locaux de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif (CSCCA), lors d’un passage soudain du numéro un du Ministère des Travaux publics, Transports et Communications (MTPTC), Joiseus Nader, un incident dénoncé par le président de la Cour, Me Rogavil Boisguéné.

Le président de la Cour des comptes a dénoncé le ministre, affirmant qu’il avait atterri avec un grand nombre d’hommes avec des armes lourdes en même temps que plusieurs journalistes. M. Boisguéné a souligné que le ministre Nader a rejoint tous les espaces sensibles dans les locaux de l’institution où les employés travaillent sur de nombreuses affaires de corruption comme PetroCaribe.

Rogavil Boisguéné a ordonné la fermeture de toutes les barrières et a exigé la présence d’un juge de paix dans l’espace pour faire des constatations juridiques avant de permettre au ministre de quitter les lieux. Le chef du gouvernement, Joseph Jouthe, a dû se rendre sur place pour permettre à Joiséus Nader et aux personnes qui l’accompagnaient de quitter les lieux.

Un incident qui fragilise la relation existante entre la CSC/CA et le Palais national après que les juges aient donné un avis défavorable au contrat d’électricité passé entre l’Etat haïtien et la société « General Electric » pour la construction d’un central au gaz naturel à carrefour.

Constant Haïti