Politique

Le sénateur Patrice Dumont qualifie d’imposteurs les membres du nouveau CEP

Le représentant du Département de l’Ouest au sénat, Patrice Dumont a fait un appel aux institutions de la société civile et politique à se joindre à l’Épiscopat Haïtiens et des Cultes Réformés afin de révoquer le mandat présidentiel du CEP, dans un communiqué de presse, ce mardi 22 Septembre 2020. Les membres du nouveau CEP sont des imposteurs, selon Patrice Dumont.

Le sénateur Pratrice Dumont dit protester énergiquement contre la forfaiture du président de la République Jovenel Moïse, dit-il, consistant à oser de constituer unilatéralement un nouveau Conseil Électoral Provisoire, qu’il a qualifié, d’ailleurs d’association d’imposteurs(e).

Jovenel Moïse agit dans son omnipotent, omnicience, comme il s’est déclaré d’après Dieu, dans les faits de satan, a enchaîné M. Dumont. En fait, l’acte du Chef de l’État de nommer le CEP, est une insulte, une agression à la constitution, aux coutumes et aux lois du pays, en confiant déclare-t-il à ce ramassis d’imposteurs (es), faisant référence aux membres du CEP, deux missions compromettant à la lois-Mère.

D’un côté, une mission d’organiser des élections anachroniques dans des conditions d’insécurité qu’il a lui-même mises en place. De l’autre côté, une mission de convoquer une assemblée constituante dans un contexte exclusif pire que celui de la fin de 1806, a rappelé le sénateur Patrice Dumont.

Le président de la République, si l’on croit le sénateur en fonction n’a pas sa tête. « Sénateur de la République du RPH, je déclare que le Président Jovenel Moïse agit comme une personne dont les facultés auraient subi des lésions irrémédiables», sans langue de bois, a-t-il lâché.

En conséquence, Patrice Dumont invite à tous les composantes de la vie nationale, regoupements de partis politique, les institutions Républicaines, etc. à rejeter avec l’Époscopat Haïtien et des Cultes Réformés le projet présidentiel du nouveau Conseil Électoral Provisoire.

Mikélo ALCIMAT, journaliste

Relire :

Le sénateur Patrice Dumont qualifie d’imposteurs les membres du nouveau CEP