Accueil Actualités

Les stations d’essence de l’ANAPROSS adoptent une trêve à leur mouvement de grève

Plusieurs stations d’essence dont Go, Sol, DNC, Total et autres ont fermé leurs portes le lundi 12 octobre 2020 en signe de protestation pour exiger la ristourne de la part des compagnies pétrolières. Dans la mi-journée, le ministre du commerce et de l’industrie (MCI) Jonas Coffy avait donné un ultimatum de 24 heures à ces stations d’essences pour qu’elles rouvrent leurs portes. Un ordre que les membres de l’ANAPROSS avaient boudé.

Le responsable de l’association national des propriétaires de stations d’essence (ANAPROSS), Marc-André Dérifonce informe ce mercredi 14 octobre dans la presse que l’ANAPROSS adopte une trêve à leur mouvement de grève suite à des promesses du ministre de l’économie et des finances, Patrick Boisvert. Toutes les stations d’essence adhérents à l’ANAPROSS vont fonctionner correctement aujourd’hui, rassure le dirigeant de ladite association.

Le ministre de l’économie et des finances, Patrick Boisvert va rencontrer les membres de l’ANAPROSS ce mercredi 14 octobre 2020, confie Marc André Dériphonse. Le ministre des finances est de bonne foi, je pense qu’il sait comment le résoudre, laisse-t-il entendre.

LIRE AUSSI>>  Malgré l’ultimatum du MCI, les stations d’essence resteront fermées, indique Marc André Dériphonse

Marc André Dériphonse continue en rappelant que l’État est le régulateur de la structure des prix dont il sait comment faire pour résoudre un problème dans le secteur

Pour ceux qui pensent que c’est la baisse des prix de carburant qui pousse l’ANAPROSS à faire la grève, Marc André Dérifonce précise que, « le mouvement de protestation dure plus de trois mois, il a aucun rapport avec le prix du carburant. D’ailleurs, quand il y a une diminution au niveau des prix d’essence, les propriétaires ont plus de moyens pour commander.

Evens CARRIÈRE, Journaliste
Tel : (509) 37 05 00 12