Accueil Économie Économie haïtienne

Le Groupe CANEZ S.A proteste l’arrestation arbitraire et illégale de Ralph Xavier Auguste

La société CANEZ S.A dans une note de presse datée du 14 octobre, se dit victime d’abus d’autorité et a dénoncé l’arrestation hors la loi de Raplph Xavier Auguste à CANEZ Construction S.A sise à Delmas 4, lors d’une inspection de Jonas Coffy, Ministre du Commerce et de l’Industrie mardi 13 octobre dernier.

Le Groupe CANEZ qui change de ton suite à l’arrestation du Directeur de Canez Construction S.A dit n’avoir pas commis d’infraction à la stricte application du communiqué 004 du MIC en date du 31 août 2020, exigeant l’affichage des prix des articles en monnaie locale.

Les responsables de VALERIO CANEZ S.A informent avoir commencé à libellerles prix de leurs 14, 400 articles disponibles sur leurs étalages. Et, le processus est en cours de finalisation. Sur plusieurs rayons d’étaglaes les prix des articles sont fixés en gourde, rapportent-ils.   

Alors que le Ministre du Commerce et de l’Industrie en visite d’inspection à Canez Construction S.A, loin de se renseigner sur les modalités des prix et le processus de finalisation, a procédé à l’arrestation arbitraire du Directeur de Canez Construction, un acte jugé injuste et arbitraire que les autorités de VALERIO CANEZ S.A ont dénoncé énergiquement tout en soutenant que Ralph Xavier Auguste n’a pas commis d’infraction à propos du communiqué 004 du MCI.

LIRE AUSSI>>  Affaire Canez Construction: Joseph Jouthe rend une visite de solidarité à Jonas Coffy

Le groupe qui informe avoir payé annuellement toutes ses factures dûs à l’État a démenti formellement les propos du ministre Jonas Coffy qui l’accusent du traffic de spéculation illicite « Marché Noir». Ces déclarations visent  seulement à ternir l’image de l’institution de plus de 83 années d’existence et crée environ 800 emploies, lit-on.

Le Groupe CANEZ S.A demande en dépit de tout, au gouvernement de prendre toutes les mesures qui seront de favoriser la croissance économique et un climat d’affaire serein dans le pays et souhaite également être l’unique investisseur à subir de pareils actes arbitraires et injustes dans le pays.

Auteur : Mikélo ALCIMAT, journaliste.
Contacts : (+509)3880-5023/4200-2766.
[email protected]