Accueil Divers

Le MJSAC s’exuse pour avoir commis une erreur historique sur la date de l’assassinat de Jean-Jacques Dessalines

Le Ministère de la Jeunesse, des Sports et de l’Action Civique (MJSAC) présente ses excuses auprès de la population après avoir écrit 17 Octobre 1804 Comme la date de l’assassinat de l’empereur Jean-Jacques Dessalines posée sur des banderoles exposées à travers les rues. Les responsables du MJSAC disent que l’erreur a été commise par la compagnie responsable d’effectuer les travaux.

Dans un communiqué de presse en date du vendredi 16 Octobre 2020, le Ministère de la Jeunesse, a reconnait avoir commis l’erreur la plus banale de toute son histoire pour s’être visiblement buté sur la date de l’assassinat du père fondateur de la patrie, le général Dessalines tué le 17 Octobre 1806 au pont-rouge à l’entrée nord de la Capitale.

«17 octobre 1804-17 Octobre 2020=216 Lane. Lonè Respè pou Desalin, Papa Nasyon an. Desalin mande lapè», a-t-on pu lire sur l’une des banderoles dédiées à la commémoration de l’assassinat du père de la patrie, Jean Jacques Dessalines.

Cette erreur que le MJSAC a pleinement revendiqué a suscité beaucoup de remous au niveau de la société civile et de la classe politique.

Les responsables du Ministère de la Jeunesse, dit avoir mobilisé en urgence toute son équipe en vue de remplacer les banderoles produites avec cette erreur historique grave.

Le MJSAC a par ailleurs informé qu’il présentera des conférences à travers plusieurs villes du pays sous le thème de : Jean Jacques Dessalines, de l’esclave au fondateur d’État.

Auteur : Mikélo ALCIMAT, journaliste.
Contacts : (+509)3880-5023/4200-2766.
[email protected]