Insécurité

Bainet et la vallée de Jacmel: deux communes alertées en rouge par les autorités policières et judiciaires du Sud-Est

Dans un contexte où l’insécurité est presque généralisée dans le pays. Les autorités policières et judiciaires du département du Sud-Est ont identifié ce mercredi 28 Octobre 2020 les deux communes les moins sécuritaires dudit département en les alertant en rouge, à savoir Bainet et la vallée de Jacmel. Des citoyens de ces régions, dont un employé de l’État se livrent dans le trafic d’armes illégales à l’intérieur de ces communes citées ci-dessus, a indiqué le commissaire du gouvernement de Jacmel, Me Lionel Cherimat.

Au cours du week-end écoulé, un chef de gang a été appréhendé dans la commune de Jacmel par les forces de l’ordre, a rapporté un confrère qui est correspondant d’un média de la capitale à Jacmel.

« Des malfrats provenant de Port-au-Prince sont venus semer la pagaille à Bainet et à la vallée de Jacmel, se plaint le chef de la poursuite de la juridiction de Jacmel, avant de promettre de traquer les bandits conjointement avec la Police nationale d’Haïti ».

Parallèlement, l’homme de loi mentionne un manque de véhicules que fait face le parquet qu’il dirige. De plus, considérant la configuration géographique de la ville de Jacmel, sans véhicule, le transport est difficile, ce qui a de graves conséquences sur le fonctionnement des activités judiciaires dans la juridiction, a-t-il argué. Nous sommes dans l’impossibilité de réaliser deux sièges d’assises criminelles par jour, a-t-il poursuivi.

Au moment où la population haïtienne se préoccupe de la montée du phénomène de kidnapping dans la société, le président de la République met le cap à tout prix vers la réalisation d’élections.

L’actuel conseil électoral est contesté par la majorité des acteurs de la classe politique et de la société civile. Le projet de modifier la constitution de 1987 via un référendum est qualifié d’illégal et inconstitutionnel par la fédération des Barreaux d’Haïti (FBH). La plupart des quartiers populaires sont contrôlés par des bandes armées. Malgré tout, les compétitions électorales pour tous les postes électifs sont prévues au mois de Janvier 2021, si on se réfère aux déclarations du chef de l’État.

Evens CARRIÈRE, Journaliste
(509) 37 05 00 12

Relire :

Bainet et la vallée de Jacmel: deux communes alertées en rouge par les autorités policières et judiciaires du Sud-Est