Insécurité

“IZO 5 segond et Manno” du village de Dieu à la base de l’attaque aux Centres Gheskio

Des hommes armés avaient encerclé le centre GHESKIO au Bicentenaire (Port-au-Prince), en milieu de journée ce jeudi 12 novembre 2020, les employés, par peur avaient vite vider les lieux.

Les premières informations faisaient croire que les responsables du Centre ont été pris en otage. Ne pouvant pas confirmer cette dernière précision, le représentant du CNDDR (Commission Nationale de Désarmement, Démantèlement et réinsertion), M Jean Rebel Dorcénat a par la suite rassurer sur radio Éclair à l’émission Matin Débat que le chef de gang du village de Dieu IZO 5 segond ainsi connu était à la base d’un mouvement de protestation face aux dirigeants du centre.

Joints au téléphone par le porte-parole du CNDDR, IZO et Manno ont fait savoir qu’ils voulaient par leur mouvement, exiger la poursuite des travaux d’assainissement effectués chaque fin d’année par un ancien responsable du centre, dans leur zone alors que les responsables actuels semblent leur ignorer en ce sens.

Finalement, IZO 5 segond a replié après avoir trouvé une entente avec le M Dorcénat du CNDDR qui souligne que des agents de la Police Nationale d’Haïti ont déchargé leur armes en essayant de d’atteindre IZO 5 segond, ce dernier n’a apparemment pas été baissé, Rapporte Jean Rebel Dorcénat.

 

CONSTANT HAÏTI

Bouton retour en haut de la page