Insécurité

kidnapping en Haïti : l’Église catholique annonce 3 journées de prière

Des voix de différents secteurs de la société haïtienne continuent à s’élever contre le phénomène de l’insécurité. Après le barreau de Port-au-Prince, la communauté estudiantine, les regroupements féministes, les artistes, entre autres, maintenant le secteur religieux lève le ton précisément l’Église catholique. Le responsable de l’Archidiocèse de Hinche, Monseigneur Désinor Jean a laissé entendre durant le dernier week-end du mois de novembre, que la machine de l’insécurité n’est qu’une fabrication. Dans le but de contribuer dans la lutte contre l’insécurité, la conférence épiscopale compte organiser trois journées de prière, qui se tiendra du 5 au 7 décembre 2020, dans le pays, a annoncé le prête.

Plus loin, Monseigneur Désinor Jean a précisé qu’à part les chrétiens catholique, d’autre part tout le monde est invité à venir participer à ces journées de prière. En ces moments difficiles, l’Église catholique encourage la prière, la repentance et la conversion, a-t-il indiqué.

Parallèlement, le prête confie avoir constaté que la population veut vraiment une nouvelle constitution, mais cela doit être fait selon un consensus national, a-t-il estimé.

IMAGE : Une croix. Illustration : Pixabay©

« En l’année 2020, nous avons dénoncé le pouvoir en place qui ne suspend pas de piétiner la constitution avec l’adoption d’un ensemble de décrets créant d’inquiétudes » , a tancé Monseigneur Désinor Jean avant d’encourager le dialogue entre les acteurs concernés.

Evens, CARRIÈRE, Journaliste
Tel : (509) 37 05 00 12

Bouton retour en haut de la page