PoliceSécurité

Opération à Village-de-Dieu : Antonio Cheramy dénonce la stratégie de la Police

Des unités de la Police Nationale d’Haïti (PNH) se sont mobilisées, depuis plusieurs jours en vue de traquer les bandits qui habitent le Village-de-Dieu. Pour atteindre leur cibles, les forces légales ont détruit des maisonnettes. Une stratégie que dénonce l’ancien Sénateur Antonio Cheramy sans langue de bois.

À la pourchasse des bandits de Village de Dieu, des familles se sont retrouvées dans les rues. Elles sont victimes de la brutalité policière et leurs maisons sont complètement mises à anéanties par les forces de l’ordre.

Alors que les bandits sont tous connus par le public et continuent sans gêne de prendre la parole publiquement, la police de son côté matraque les habitants des zones dites de non-droits, particulièrement village de Dieu, critique l’ancien élu de l’Ouest, Antonio Cheramy. Il croit que mettre les hommes armés hors d’état de nuire serait une bonne cause. Cependant, il est contre la stratégie utilisée par la PNH.

En fait, dans les opérations policières à village de Dieu les habitants dits paisibles se voient plutôt délogés, pourtant les chefs de bandes armées et alliés restent tranquille. Aucun d’entre eux ne sont arrêtés ou blessés. Or, au rang de la population civile, on constate des victimes par balles. En plus, leurs maisons sont détruites.

L’ancien parlementaire, Antonio Cheramy a demandé aux forces de l’ordre de réviser leur manière d’opérer dans les quartiers populeux afin que la population civile ne soit pas victime. Car les bandits sont connus, soutient-il.

Auteur : Mikélo ALCIMAT, journaliste
Contacts : (+509)3885023/42002766
alcimatmikelo2@gmail.com


Bouton retour en haut de la page