Justice

2020 est une année ratée pour la justice haïtienne, estime le juge Jean Wilner Morin

Au cours d’une interview, ce lundi 28 décembre 2020, faisant le bilan de la justice haïtienne pour l’année 2020, le président de l’association nationale des magistrats haïtiens(ANAMAH), Me Jean Wilner Morin, soutient que l’année judiciaire 2020 est ratée par la justice haïtienne. Commençons en considérant les crises politiques dénommées

« Pays lock », passant par crise sanitaire, insécurité, pour arriver aux multiples grèves des acteurs judiciaires, ce n’est qu’une année perdue, argumente-t-il.

« La Cour d’appel qui est responsable de quatre juridictions est dysfonctionnelle depuis un an et demi, fait remarquer le Magistrat. Si on dit ça dans n’importe quel autre pays étranger, on vous dira que Haïti est fermée, poursuit Me Jean Wilner Morin, d’un ton ferme ».

La Justice ne représente rien pour les autorités du pays, surtout pour l’Exécutif, analyse le président de l’ANAMAH.

« Depuis à l’époque où ils tentaient d’installer un président à la Cour d’appel, pour des raisons inavouables ou inavouées. Certaines associations de Magistrat avaient rappelé que ce n’était pas la procédure. Ce qui les empêche de continuer et depuis lors, la justice est fermée dans ce pays, elle n’existe pas », explique l’homme de loi.

« Actuellement si vous êtes arrêtés, vous aurez besoin d’un membre de l’Exécutif, qui détient ses propres parquetiers pour vous libérer ou pour vous mettre en liberté depuis le commissariat », argue le Magistrat sous forme d’ironie.

« J’avais vainement téléphoné au commissaire du gouvernement. J’avais parlé aux parquetiers, à ce que nous faisions des audiences spéciales pour des prisonniers qui ont déjà purgé leurs peines, ceux qui restent un court délai et ceux qui n’avaient pas commis d’infractions graves. Jusqu’à maintenant rien n’est fait, raconte Me Jean Wilner Morin ».

« Pa kite yo arete w kounye a, ou pa konn kilè w ap jwenn yon jij pou lage w », conseille le numéro 1 de l’ANAMAH.

Evens CARRIÈRE, Journaliste
Tel : (509) 37 05 00 12

Evens CARRIÈRE

Journaliste de Constant Haïti
Bouton retour en haut de la page