Politique

Sénateur Patrice Dumont  justifie son vote pour Joseph Lambert

Parmi les dix sénateurs restants au Sénat de la République, 8 d’entre eux, dont le sénateur Patrice Dumont, ont voté, le 12 janvier 2021, au cours d’une élection, pour que l’élu du département du Sud-Est, Joseph Lambert, soit le président du tiers du Sénat. M. Dumont explique qu’il était impuissant politiquement pour empêcher l’ascension de l’ancien président de l’assemblée nationale à la tête du nouveau bureau du sénat. Je ne pouvais pas rester neutre, je ne voulais pas rester neutre, argumente-t-il, au cours d’une intervention médiatique ce 13 janvier 2021.

« Considérant les positions politiques, celle de Joseph Lambert est plus proche du peuple que la position politique de Pierre François Sildor, argue le représentant du département de l’Ouest au grand corps, Patrice Dumont ». 

Je vais adresser une lettre servant de cadre au président Lambert pour ses dialogues avec Jovenel Moïse, explique l’animateur sportif. À travers, cette lettre personnelle, Joseph Lambert se souviendra qu’un membre du sénat lui avait rappelé qu’il ne pourra pas aborder n’importe quel sujet avec le chef de l’État » , continue-t-il.

L’article 150 de la constitution indique que le président de la République n’a d’autres pouvoirs que ceux que lui attribue la constitution, rappelle l’ancien footballeur. De plus, poursuit-il, la constitution interdit au président de prolonger son mandat.

Le sénateur Patrice Dumont avance des références légales comme l’article 134-2 de la loi mère, l’article 50-3 et 239 du décret électoral qui font savoir que le mandat d’un président a commencé le 7 février qui suit la date des élections quel que soit le moment où le président est entré en fonction.

 « Le 7 février 2021 est le dernier jour de Jovenel Moïse comme étant le président de la République, tance,le sénateur Patrice Dumont ». 

Evens CARRIÈRE, Journaliste 
Tel: (509) 37 05 00 12 

Bouton retour en haut de la page