Politique

Joseph Lambert a rencontré le secrétaire général de l’OEA et le DG de la PNH

APERÇU :

Le président du tiers du Sénat, Joseph Lambert, a rencontré ce 21 janvier 2021, le secrétaire général de l’organisation des États américains(OEA), Luis Almagro et le directeur général de la police nationale d’Haïti(PNH), Léon Charles. D’après le sénateur, qui intervient dans la presse, les échanges ont été accentués principalement sur la crise actuelle du pays. …

(Lecture à continuer plus bas)

Le président du tiers du Sénat, Joseph Lambert, a rencontré ce 21 janvier 2021, le secrétaire général de l’organisation des États américains(OEA), Luis Almagro et le directeur général de la police nationale d’Haïti(PNH), Léon Charles. D’après le sénateur, qui intervient dans la presse, les échanges ont été accentués principalement sur la crise actuelle du pays.

 « J’ai parlé au secrétaire de L’OEA au sujet de la situation politique du pays, en lui partageant mon appréciation, raconte Joseph Lambert. Je lui ai dit que le dialogue est nécessaire entre les acteurs politiques afin d’arriver à un accord politique. J’ai fait savoir au secrétaire général que la crise est haïtienne, donc la solution doit être trouvée par les haïtiens sans interférence étrangère », explique le représentant du Sud-est, tout en rapportant que M. Luis Almagro a promis le soutient de l’organisation qu’il dirige.

L’ évaluation du travail de la PNH a été effectuée au cours de la rencontre entre Joseph Lambert et Léon Charles, laisse croire l’ancien président de l’assemblée nationale. Nous avons analysé ce qui est déjà fait, ce qui doit être fait et ce qui peut être fait, explique le sénateur.

 « Avec l’augmentation de 30% du budget de l’institution policière, je crois que celle-ci est beaucoup plus apte pour travailler, pour lutter contre le kidnapping auquel la population souffre, argumente le président du grand corps. Le kidnapping était en baisse, maintenant les cas se multiplient. Le plus récent, c’est l’enlèvement du chauffeur assurant le trajet du Sud-est, continue-t-il ».

En tant que responsable, nous devons travailler pour combattre le phénomène du kidnapping afin de mettre tous les délinquants hors d’état de nuire, fustige le parlementaire.

L’état du bâtiment du parlement, les éventuels prochains dirigeants du pays, la crise actuelle, sont l’ensemble des sujets abordés, au cours des rencontres effectuées, rapporte Joseph Lambert. Il y a aussi certains points abordés que je me réserve le droit de ne pas révéler à la presse, soutient-il en poursuivant.

Evens CARRIÈRE, Journaliste
Tel : (509) 37 05 00 12

Suggérez une correction Une erreur dans l'article ? veuillez nous en informer, votre collaboration sera bien reçue. E-mail
FAIRE UN DON PAR MonCash Notre journal est indépendant, si vous souhaitez supporter notre travail et le journalisme indépendant, vous pouvez le faire par le service MonCash de la Digicel au (+509) 36 45 70 54. Vous pouvez également faire une recharge avec des minutes Digicel comme vous pouvez.
Bouton retour en haut de la page