Insécurité

Haïti – Kidnapping : l’Ensemble Scolaire Père Basile Moreau fixe sa position

Suite à l’enlèvement suivi de libération le 25 janvier 2021, d’un élève de la quatrième année fondamentale du collège Père Basile Moreau de Bizoton dans la commune de Carrefour, les responsables de l’institution qui se disent angoissés et indignés ont, dans une note publiée le même jour, lancé « un appel pressant aux autorités concernées afin que des mesures concrètes soient prises pour que la société haïtienne, en général, puisse convenablement respirer ».

Carrefour, le 25 janvier 2021.-
(NOTE DE PRESSE) – En Août 2020, outre l’enlèvement de l’un des enseignants de l’école en décembre dernier, l’Institution, en la matinée du lundi 25 janvier 2021, s’est vue soumise à la loi des kidnappeurs, en apprenant la terrifiante nouvelle de l’enlèvement de l’un de ses élèves, sur la Route de Carrefour, à proximité du marché de Bizoton.

Angoissés et indignés, nous regrettons le fait que ces actes deshumanisants aient débordé
de leurs rives sans que les responsables ne sachent y apporter la réponse qui s’impose.
Fort de ce constat, c’est dans un esprit de solidarité avec tous ceux qui sont frappés par ce phénomène, et particulièrement les éléments du système éducatif haïtien, dont récemment cette jeune de l’Ecole Communale Pierre Samot de Diquini, que nous protestons énergiquement contre ce mal national se dégageant visiblement des limites du supportable.

Ainsi donc, l’ESPBM se décide d’une part, a lancer un appel pressant aux autorités concernées afin que des mesures concrètes soient prises pour que la société haïtienne, en général, puisse convenablement respirer.

D’autre part, l’Institution, tout en envisageant de suspendre provisoirement ses cours,
invite les Etablissements scolaires, voire toutes les forces vives de la nation, à définir des actions concertées, positives et éclairées, en vue d’une coercition évidente, efficace et intégrale à la stupide machine infernale qui terrorise les familles.

Esperant que les dignitaires, au nom de la dignité humaine, sauront enfin, se hisser à la hauteur de leurs responsibilités, la Direction, tout en sympathisant avec toutes les victimes du kidnapping et particulièrement, la famille basilienne éplorée, partage à la nation haïtienne ses sentiments patriotiques.
-FIN-


Bouton retour en haut de la page