InsécuritéPolitique

Politique : quand Jovenel Moïse s’adresse à l’opposition

APERÇU :

Le président de la République Jovenel Moïse, au cours d’une adresse à la nation, le lundi 25 janvier 2021, a pointé du doigt, les acteurs politiques de l’opposition, en leur conseillant de se préparer pour participer aux prochaines élections au lieu de planifier des mouvements de rue. Les élections présidentielles vont avoir lieu dans 8 …

(Lecture à continuer plus bas)

Le président de la République Jovenel Moïse, au cours d’une adresse à la nation, le lundi 25 janvier 2021, a pointé du doigt, les acteurs politiques de l’opposition, en leur conseillant de se préparer pour participer aux prochaines élections au lieu de planifier des mouvements de rue. Les élections présidentielles vont avoir lieu dans 8 mois, a-t-il rappelé.

Le locataire du Palais national enchaîne en soulignant que le conseil électoral provisoire (CEP), a été formé depuis septembre 2020. Vous devez être en mode électoral, créer des structures, organiser des rencontres dans les sections communales et autres, car la population ne va rien donner gratuitement, vous ne pouvez pas remporter les élections à  l’aide des mensonges, vous devez présenter un projet de société, détaille Jovenel Moïse en s’adressant à ses opposants politiques. 

« Le temps du brigandage est révolu. Tout président n’est pas obligé d’être dans une lutte avec l’opposition politique, au contraire les deux doivent travailler ensemble, analyse le premier citoyen de la nation. N’attendez pas que j’aille vous ennuyer. Préparez les élections pour éviter de vous plaindre, après les résultats », continue-t-il en ajoutant, « aprè n ap di se zonbi ki vote, pa gen zonbi anko, tout zonbi yo mouri ».

Parallèlement, le titulaire de la Présidence fait savoir que des instructions sont déjà passées en vue d’adopter de nouvelles mesures pour lutter contre le phénomène du kidnapping qui fait rage dans le pays.

Certains citoyens jugent qu’un groupe de personnes utilisent le kidnapping comme un instrument politique pour donner l’impression que le pays est invivable, a rapporté Jovenel Moïse. 

 Le numéro 1 de la nation veut faire croire que son gouvernement est à pied d’œuvre pour contrecarrer l’insécurité, surtout avec la collaboration de la population. 

« Tous les acteurs physiques et intellectuels seront traqués » , a laissé croire le garant de la bonne marche des institutions. « Kit se vagabon ak kòl, ni vagabon ak soulye chire, pantalon chire, tout ap arete » , veut-il rassurer.

Evens CARRIÈRE, Journaliste 
Tel : (509) 37 05 00 12 

Suggérez une correction

Une erreur dans l'article ? veuillez nous en informer, votre collaboration sera bien reçue. E-mail

FAIRE UN DON PAR MonCash

Notre journal est indépendant, si vous souhaitez supporter notre travail et le journalisme indépendant, vous pouvez le faire par le service MonCash de la Digicel au (+509) 36 45 70 54. Vous pouvez également faire une recharge avec des minutes Digicel comme vous pouvez.
Bouton retour en haut de la page