Politique

Élections : Tout candidat devrait présenter un certificat de déclaration de patrimoine

Pour l’opposition politique, la fédération des barreaux d’Haïti(FBH) et autres structures de la société civile, le président de la République, Jovenel Moïse ne reste que 72 heures au pouvoir. À part les déclarations du chef de l’État, d’autre part, plusieurs actes de différentes institutions publiques prouvent que le titulaire de la Présidence ne compte pas laisser le Palais national, le 7 février prochain. I L’unité de lutte contre la corruption(ULCC), dans une correspondance en date du 3 février 2021, demande au CEP d’exiger un certificat de déclaration de patrimoine à tout candidat.

Le directeur général de l’ULCC, Hans Jacques Ludwig Joseph veut que cette obligation soit insérée dans le projet de décret électoral en gestation comme condition de recevabilité de toute candidature pour les prochaines élections.

Ce certificat doit être délivré par l’ULCC, a précisé la note.

« Le directeur général attire votre attention sur le fait que cette loi importante nourrit la prétention de combattre l’enrichissement illicite et de contribuer effectivement à la moralisation de la vie publique. Sur ce, la collaboration sans équivoque du conseil électoral provisoire est grandement sollicitée », a écrit Me Joseph à la présidente du CEP, Madame Gylande Mesadieu. 

Cette démarche de l’ULCC, argue le DG, rentre dans le cadre de sa responsabilité légale d’œuvrer à la mise en œuvre de la loi du 12 février 2008 portant déclaration de patrimoine par certaines catégories de personnalités politiques, de fonctionnaires et autres agents publics. 

À rappeler que selon le calendrier communiqué par le conseil électoral provisoire(CEP), les élections présidentielles et législatives sont prévues pour le 19 septembre 2021. 

Evens CARRIÈRE, Journaliste 

Tel : (509) 37 05 00 12


Bouton retour en haut de la page