L’OCNH lance un cri contre une dictature de Jovenel Moïse 

Le coordonnateur général de l’organisation citoyens pour une nouvelle Haïti (OCNH), Me Camille Occius explique ce mardi 9 février 2021 au cours d’une intervention dans la presse, que le président Moïse est en rébellion à la loi car son mandat a pris fin depuis le 7 février passé. L’homme de loi, plus loin, invite toutes les catégories sociales du pays à se soulever contre le locataire du Palais National, qui selon lui, veut implanter une dictature dans le pays. 

Que ce soit les organisations politiques, les structures des droits humains, les divers secteurs, nous devons nous soulever afin de mettre le pays sur la voie de la démocratie, déclare Me Camille Occius. 

Duvalier avait fait beaucoup plus, à un moment tout a pris fin, rappelle le juriste en voulant faire croire que le règne de Jovenel Moïse a une fin. Il n’est pas normale pour qu’un citoyen n’ait pas la liberté de circuler, de s’exprimer, continue-t-il. 

« S’il y a quelqu’un qui s’autoproclame président de la République, il n’est autre que Jovenel Moïse. Tous ceux qui déclarent qu’il met le Palais national en otage font objet de menaces, fustige le responsable de l’OCNH. On peut pas parler de coup d’État car Jovenel Moïse reste de manière illégale au Palais, poursuit-il ». 

« Que ceux qui ressemblent s’assemblent, unissons-nous pour combattre ces hommes sinon certains d’entre nous vont être emprisonnés, d’autres seront morts parce qu’au jour le jour, la machine dictatoriale de Jovenel Moïse avance », crie Me Camille Occius à la population haïtienne.

Evens CARRIÈRE, Journaliste 
Tel : (509) 37 05 00 12 

Bouton retour en haut de la page