Actualités

Brutalités policières : Frantz Exantus tente de rassurer les journalistes

Le Secrétaire d’Etat à la Communication, Frantz Exantus, a fait le point, le mercredi 24 février 2021, au cours d’une conférence de presse, sur les cris des journalistes condamnant les brutalités policières envers eux lors des mouvements de rue. Il n’y a aucune volonté gouvernementale pour empêcher les journalistes d’exercer leur profession, veut-il faire croire.

« Tout le monde peut visualiser les images, les vidéos disponibles sur l’internet, permettant de voir des individus au milieu des journalistes en train de mettre un pneu enflammé au cou d’un policier », argumente Secrétaire d’État à la Communication.

La liberté de la presse n’est pas en danger, tente de rassurer M. Exantus. Souvent, lors des mouvements de rue, certains incidents sont enregistrés, poursuit-il, tout en déplorant les actes de violence auxquels des travailleurs de la presse ont été victimes aux récentes manifestations.

« Le gouvernement n’a pas la volonté d’empêcher le travail des journalistes, insiste le communicateur. Ceux qui veulent manifester, doivent pouvoir le faire et ceux qui veulent vaquer à leur occupation doivent avoir la possibilité de le faire aussi, continue-t-il ».

Restez solidaires. Que chacun surveille l’autre. Parallèlement, le gouvernement est en train de travailler pour créer un climat sécuritaire pour permettre aux journalistes de continuer leur travail, laisse croire Frantz Exantus en s’adressant à la presse.

Evens CARRIÈRE, Journaliste
Tel : (+509) 37 05 00 12


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page