InternationalPolitique

Canada: Des femmes canadiennes exigent le départ de Jovenel Moïse

À l’occasion de la journée Mondiale des Droits de la Femme ce 8 Mars 2021, des associations féminismes quebécoises marchent dans les rues en soutien au peuple haïtien. Elles demandent à leur gouvernement de ne plus supporter le pouvoir inconstitutionnel actuel en Haïti.

Elles ont été nombreuses, ces Canadiennes ce 8 mars, à marcher dans la ville de Québec pour se solidariser au peuple haïtien, particulièrement les femmes haïtiennes, dit-elles, qui depuis 2018, souffrent le poids d’une insécurité généralisée.

En citant le cas de la Lycéenne Evelyne SINCÈRE et une fillette de six ans, toutes les deux kidnappées et assassinées, ces associations de femmes au Canada ont dénoncé la complicité du régime en place qu’elle traite de régime dictatorial, supporté par les ambassadeurs du «Core-Group», dont le mandat constitutionnel a pris le 7 février dernier.

Ces femmes ont, en fait, demandé au gouvernement Canadien le retrait de son appui à ce pouvoir autoritaire de Jovenel Moïse en Haïti, où les gens sont violés, kidnappés, vivent dans l’inquiétude et la peur.

Elles ont par ailleurs salué la détermination des femmes haïtiennes, qui, malgré la l’instauration de la peur par le kidnapping, la tuerie en Haïti, n’ont pas cessé de poursuivre leur combat pour la défense de leurs droits élémentaires.

Auteur : Mikélo ALCIMAT, journaliste
Contact: (+509)38805023
alcimatmikelo2@gmail.com

Mikélo ALCIMAT

Journaliste - rédacteur de Constant Haïti
Bouton retour en haut de la page