Société

Nouvelle Constitution : Jovenel Moïse promet un quota de femmes à 50%

Le 8 mars 2021, marque officiellement la 44ème journée internationale des droits de la femme, le ministère à la condition féminine et aux droits des femmes (MCFDF), a commémoré cette date en présence de plusieurs dirigeants de l’État, dont le président Jovenel Moïse, qualifie d’usurpateur de titre par plusieurs organisations de la société civile dont la FBH. Au cours de son intervention, Jovenel Moïse n’a pas hésité à formuler comme bon lui semble des promesses aux femmes du pays.

« 8 mars est un grand jour pour toutes les femmes vivant sur la terre. Quelles que soient les femmes qui vivent dans la diaspora ou autres, a soutenu Jovenel Moïse. La culture haïtienne malheureusement a appris aux filles de cultiver des préjugés, qui leur rendent par la suite victimes, a-t-il estimé en continuant ».

Le titulaire de la Présidence enchaîne en soulignant que le pays a signé et ratifié beaucoup de conventions relatives aux droits des femmes. « Il y a la loi sur la paternité responsable, la loi relative à la domesticité, le quota 30% exigé par les lois haïtiennes », a-t-il argumenté tout en annonçant que dans la Constitution qu’il compte doter le pays, le quota des femmes va s’élever à 50%.

« Certaines personnes étaient étonnées de ma déclaration le 8 mars 2020, elles estimaient que j’ai franchi une zone dangereuse, un feu rouge quand j’avais annoncé que des circonscriptions seront réservées uniquement pour des femmes candidates », a rappelé Jovenel Moïse.

Il faut qu’il y ait plus de femmes au parlement, a insisté celui qui s’est auto-surnommé « Nèg kouran ».

Evens CARRIÈRE, Journaliste
Tel: (509) 37 05 00 12


Bouton retour en haut de la page