Politique

L’ancien sénateur Steven Benoit encourage l’opposition politique à planifier le départ de Jovenel Moïse

Des organisations politiques dont UNIR, AAA, MTVAyiti comptent dialoguer avec le président Jovenel Moïse en vue de trouver une sortie de crise. L’ancien sénateur Steven Benoit rejette d’un revers de main l’idée de dialoguer avec Jovenel Moïse tout en encourageant l’opposition politique à trouver en commun, un accord dans le but de préparer le départ de Jovenel Moïse, si on considère ses dires lors d’une interview le mardi 6 avril 2021.

« Youri Latortue et Réginald Boulos avaient effectué une démarche vaine auprès de Religion pour la paix visant à organiser un dialogue avec le pouvoir en place. Religion pour la paix avait refusé de jouer le rôle de médiateur, a souligné l’ancien député de Pétion-Ville en faisant référence à une lettre de ladite structure religieuse datée du 30 mars 2021 ».

« Nous avons clairement précisé que nous n’allons sous aucun prétexte dialoguer avec Jovenel Moïse car il n’a ni titre ni qualité pour une telle initiative », a soutenu Steven Benoit.

Jovenel Moïse doit partir car son mandat a pris fin, a insisté l’ancien candidat malheureux aux dernières élections présidentielles.

Nous devons trouver une entente entre nous, a estimé Steven Benoit en s’adressant à ses camarades de l’opposition. À part les mouvements populaires, les démarches diplomatiques, nous devons aussi proposer sinon les patrons de Jovenel Moïse trouveront des arguments pour nous critiquer, a-t-il conseillé.

« Je sais qu’il y a déjà un accord, donc nous pouvons le modifier en retirant ou en ajoutant certaines dispositions, a argumenté l’ancien parlementaire. Jovenel Moïse veut rester le plus longtemps que possible afin de continuer à piller les restants appartenant au peuple », a fustigé Steven Benoit.

Evens CARRIÈRE


Bouton retour en haut de la page