Énergie

Électricité: Des employés licenciés attaquent la centrale de Péligre

La Compagnie d’électricité informe avoir subi des attaques à outrance suite aux révocations des agents de sécurité recrutés illégalement dans la boîte. Ces employés dûment identifiés et mis de côté ont lancé alors des persécutions contre la compagnie.

Le cri stupéfait de la Compagnie Électricité d’Haïti (Ed’H) après des actes agressifs menés contre la centrale hydroélectrique de Péligre, existée depuis 1971 dans le Centre du pays et contre les différents employés de la boîte inquiète de plus en plus, et pourrait déboucher sur une coupure d’énergie presque générale dans le pays, si rien n’est fait.

Les attaques visant cette institution électrique sont survenues, selon les dirigeants, après le licenciement de plusieurs agents de sécurité de la boîte, qui y travaillaient, alors que ces derniers ont intégré la boîte de manière illégale.

Sans pour autant préciser le lieu où travaillaient les agents retirés de la Compagnie, et qui auraient reçu mensuellement leur salaire, l’Ed’H a clarifié que les attaques visent essentiellement la Centrale de Péligre, située dans la commune de Mirbalais.

Aucune disposition n’a été prise pour stopper cette situation de panique à l’Ed’H, alors que les autorités compétentes de l’État en ont été mises au courant, s’étonnent les responsables de la Compagnie électrique de l’Etat.

Ils ont, de ce fait, appelé aux institutions régaliennes chargées de la sécurité du pays de prendre toutes les mesures légales et nécessaires pour éviter la disparition des installations électriques du pays.

Mikélo ALCIMAT, Journaliste
+50938805023
alcimatmikelo2@gmail.com


Bouton retour en haut de la page