Actualités

Haïti: Les rebelles du G9 annoncent une “révolution”

L’Association de gangs dénommées “G9 anfanmi e alye”, avec son fameux slogan “manyen youn, manyen tout” (un touché, tous les autres concernés) se proclament “Forces Révolutionnaires” du G9.

Plus d’association de Gang G9 Anfanmi et et alliés en Haïti. C’est fini! Elle se fond donc comme un coup de tonnerre en une bande de révolutionnaires, tendant avec leurs armes de pointe à défendre les intérêts de la masse, vocifèrent les membres ce gang.

Cagoulés, armés de fusils de guerre, manchettes pointées, les gangs du G9 Anfanmi et alliés, arrangés derrière leurs chef de file, Jimmy Chérisier, ce mercredi 23 Juin 2021, en démonstrations, se sont passés d’une simple association de gangs en une “ Force révolutionnaire”.

La nouvelle tourmente l’esprit et a précipité la désolation totale chez certains patriotes convaincus. Comment se fait-il qu’un groupe de bandits arrivent à se fédérer, posséder autant d’armes à feu de grand calibre et assez de munitions jusqu’à devenir tellement puissant pour s’autopraclamer “Force Révolutionnaires”, dans un État dit démocratique ?

L’ancien policier Jimmy Chérisier, allias Barbecue meneur des “Force révolutionnaires, l’ancienne Association de gang du G9 Anfami et alliés, est selon l’avis de plus d’un, un proche sûr du régime en place, particulièrement de Pierre Espérance, reponsable du RNDDH, organisme de Droit de l’homme. Il est le protégé du pouvoir en place, en dépit d’un mandat d’amener et d’un avis de recherche décernés à son encontre en 2018, critiqué pour avoir participé à plusieurs massacres perpétrés dans ses quartiers populeux dont La Saline et Bel Air

Il est arrivé en revanche à fédérer au début de l’année 2019, tous les groupes de gang de la zone métropolitaine, sous l’acronyme “G9 Anfanmi e alye”. Et, ce, avec la complicité, en reférence aux divers rapports du RNDDH, de la Commission Nationale de Désarmément, Démentellement et de Réinsertion (CNDDR) chargée de négocier avec les bandits rivaux. Paradoxalement cette association a été saluée par le Secrétaire Général de l’Organisation des Nations-Unies (ONU), Antonio Guterres dans un rapport sorti en Octobre 2020.

La formation du groupe G9 a fait chuter de 12% les homicides volontaires, et les cas d’enlèvement sont réduits considérablement, selon ce rapport envoyé au conseil de sécurité de l’ONU. C’était tout simplement l’appui international du G9.

L’homme fort du bas Delmas, Jimmy Cherisier, depuis lors armé jusqu’aux dents, n’a rien à craindre et traîne derrière lui une foule d’hommes armés. Il dirige en maître et seigneurs plusieurs quartiers appelés zones de “non droits ” en Haïti. Il défie à volonté les forces légales, qui elles-mêmes s’affaiblissent quotidiennement.

À l’approche et à côté de la tenue des élections générales pronées par Jovenel Moïse et ses partenaires internationaux, dont l’OEA, les États-Unis, le Chef de gang Barbecue est désormais un conducteur d’une troupe civile armée “révolutionnaire” en Haïti.

Mikélo ALCIMAT, journaliste
+50938805023
alcimatmikelo2@gmail.com


Bouton retour en haut de la page