Politique

Haïti-Élections : Une condition est indispensable selon le secteur démocratique et populaire 

Abonnez-vous à

@ConstantHaiti

Le porte-parole du secteur Démocratique et populaire, Me André Michel, au cours d’une interview, Mardi 29 juin 2021, a laissé croire que le respect de l’article 134.2 de la condition est la première condition pour que les élections soient réalisées. Selon lui, il ne peut y avoir aucune élection crédible et transparente, avec Jovenel Moïse à la tête de la Présidence.

Nous rejetons d’un revers de main toute négociation avec PHTK. Nous n’allons jamais cohabiter avec Jovenel Moïse, a déclaré Me André Michel.

L’homme de loi veut faire croire que les responsables des différentes structures qui ont rencontré la commission de l’organisation des Etats-Américains (OEA), n’ont fait que permettre l’avancement de l’agenda de Jovenel Moïse et celui de la communauté internationale.

« Former un gouvernement inclusif, créer un nouveau conseil électoral provisoire et organiser les élections avant la fin de l’année en cours, sont, a rappellé Me Michel, les recommandations de l’OEA à Jovenel Moïse. Il ne peut y avoir d’élection et le rapport ne nous concerne pas, a-t-il fustigé.

L’ancien candidat malheureux aux dernières élections législatives qualifie d’imposteurs les membres de l’actuel CEP. Pour lui, ils ne sont pas des conseillers mais plutôt des individus qui ont pris d’assaut le conseil électoral provisoire (CEP), car ils n’avaient pas prêté serment par-devant la Cour de Cassation.

Evens CARRIÈRE, Journaliste

Abonnez-vous à

@ConstantHaiti


Bouton retour en haut de la page