Actualités

Vérification du message audio de Martine Moïse

Martine Moïse, veuve de l’ancien président Jovenel Moïse assassiné au pouvoir dans la nuit du 6 au 7 juillet 2021, s’est exprimée dans un message audio publié sur son compte officiel sur Twitter. Jusqu’à aujourd’hui, le son a été mis en doute par plusieurs citoyens et médias du pays, vu l’état physique et moral dans lequel se trouve l’ancienne première Dame.

Notre confrère, le journaliste Valéry Numa après de nombreux contacts, a finalement confirmé ce 12 juillet, l’authenticité du message sonore. Cependant, des autorités bien placées dont le ministre de la Culture et de la Communication Pradel Henriquez et le Secrétaire d’État à la Communication Frantz Exantus avaient déjà confirmé que le message est réellement de Martine Moïse. Il faut préciser que des gens qui accompagnent madame Moïse là où elle reçoit les soins que nécessite son cas, ont confirmé l’existence de l’audio.

La rédaction de Constant Haïti tient à ajouter de son côté, que la première Dame Martine Moïse avait toujours sa capacité de communiquer malgré qu’elle a été atteinte d’environ trois projectiles des assassins de son mari-président, pourvu qu’elle a déclaré à sa fille Jomarlie, venant à son secours quand les meurtriers ont vidé les lieux, qu’on a tué son père.

Jomarlie Jovenel Moïse avec um bulletin de vote en main, lors d’une journée électorale. le 20 novembre 2016

Qui plus est, aucune alerte n’a été lancée par l’équipe de communication de la première Dame après le crime pour annoncer un quelconque acte de piratage du compte officiel de Martine Moïse.
Nous supposons que si l’audio n’était pas authentique, l’équipe de madame Moïse aurait été la première à dénoncer un « acte injuste ».

D’où vient ce courage incroyable ?
La responsabilité.
Comme une première dame qui vient de perdre son mari-président, la perte n’est pas personnelle, elle est générale ou nationale.
Il y a une explication à donner aussi vite que possible, pourvu que les mots puissent sortir en dépit des maux.

La seule possibilité de doute c’est que la première dame pourrait se faire imiter volontairement pour passer le message.

Jovenel Moïse et Martine Moïse

En effet, dans son premier message à la Nation de deux minutes et 20 secondes publié le 10 juillet dernier, alors qu’elle est hospitalisée aux Etats-Unis, Madame Moïse a confirmé que son mari a été tué par des mercenaires, sans même avoir eu le temps de dire un mot.

« Le président du pays s’est toujours battu pour les routes, l’eau et l’électricité », affirme-t-elle et pour le référendum et les élections prévues en fin d’année. « Jovenel Moïse a toujours cru dans les institutions et la stabilité », assure son épouse dans son message audio. « C’est une bataille qu’il menait pour nous », dit Martine Moïse, « il faut continuer ».

Selon elle, les tueurs de son mari sont en prison, mais la Première Dame met en garde contre d’autres mercenaires qui veulent « tuer le rêve du président, sa vision et les idées qu’il avait pour le pays ». Et Martine Moïse termine son message sur ces mots : « Je ne vous abandonnerai pas. » Elle promet d’ailleurs de participer bientôt à un échange en direct sur Facebook.

Le message de Martine Moïse a été publié par la Télévision Nationale d’Haïti (TNH) et repris par la majorité des médias locaux et internationaux.

Constant Haïti


          Partagez l'info :

Vérification du message audio de Martine Moïse

Bouton retour en haut de la page