Actualités

Que sait Gabriel Fortuné du meurtre de Jovenel Moïse ?

Lors d’une interview, ce vendredi 16 juillet 2021, sur les ondes de Magik 9, l’ancien sénateur Gabriel Fortuné soutient que, « le président luttait contre l’oligarchie du pays, certains de ce groupe étaient visibles dont Réginald Boulos et Dimitri Vorbe, ce sont des pistes importantes dans le cadre de l’enquête ». Le président avait demandé à Dimitri Hérard de commander 60 fusils d’assaut. Pourtant celui-ci en a acheté 260. Or, le président Moïse était au courant. Personne ne sait si le président n’a pas été tué par l’un de ces galils, laisse-t-il entendre.

Pour une énième fois, Gabriel Fortuné déclare, par voie de presse, que le président Jovenel Moïse a été livré par son parrain. Le parrain, c’est la haute mafia ayant pour slogan « trayi la mouri la », explique l’ex-parlementaire.

« Nous avons un pays dans lequel on doit pratiquer la corruption, la délinquance jusqu’à intégrer la mafia, pour y vivre, indique avec colère l’ancien Maire des Cayes. Depuis le second mandat de l’ex-président Jean Bertrand Aristide, la criminalité règne dans la politique. Il y a des structures politiques qui ne sont que des organisations à caractère criminel. Avec la complicité du secteur privé, elles ont capturé l’État haïtien depuis 15 à 20 ans.

Il y a une mafia d’État, affirme énergiquement Gabriel Fortuné. Le secteur privé et l’État haïtien s’unissent pour la créer afin de faire de la corruption. Qui a la responsabilité de sécuriser les douanes ? c’est l’État. Qui importe les armes? les riches, alors le secteur privé, argumente-t-il.

Plus loin, M. Fortuné explique le mode opératoire de la mafia dont il parle: « Ce groupe mafia s’assure toujours de détruire trois des principales institutions étatiques, à savoir la PNH, la justice haïtienne et les services de renseignements ».

L’assassinat de Jovenel Moïse porte la marque de la haine sociale, la haine de la mafia. Ils ont l’habitude de dire que Jovenel Moïse est un esclave qui joue parmi les grands, analyse l’ex-titulaire de la Mairie des Cayes. Je ne m’attendais pas à l’assassinat de Jovenel Moïse mais j’avais toujours cru qu’il n’arrivera pas au terme de son mandat, ajoute-t-il.

Malgré son indignation exprimé en analysant l’assassinat du président, l’ex-sénateur estime que l’attitude de Jovenel Moïse à l’égard des différents massacres perpétrés par les bandits dans les quartiers populaires, laisse à désirer.

« La question de décharge, accordée aux anciens ministres ainsi que la lutte pour le pouvoir en 2022, sont des accélérateurs conduisant à l’assassinat de Jovenel Moïse », veut faire croire l’ami du fondateur de l’Agritans.

Gabriel Fortuné confie qu’il est satisfait jusqu’à présent du déroulement de l’enquête concernant l’assassinat de Jovenel Moïse. Les enquêteurs haïtiens et étrangers, d’après lui, sont sur la bonne voie malgré de multiples diversions.

Evens CARRIÈRE, journaliste


Bouton retour en haut de la page