Politique

Gouvernement d’Ariel Henry : une frange de la société civile est représentée à travers trois ministères 

« Madame Luz Kurta Cassandra François, ministre du tourisme, Madame Sofia Loréus, ministre à la condition féminine et aux droits de la femme, Monsieur Jean Emmanuel Jacquet, ministre de la culture et de la communication », sont les trois représentants du conseil national de la société civile au gouvernement du Dr Ariel Henry, confirme ce mercredi 21 juillet 2021, Joseph Domingue Orgéla,  le coordonnateur général de ladite structure. 

Chaque secteur doit assumer sa responsabilité . Actuellement, la clandestinité n’est pas de mise, nous devons fonctionner dans la transparence, soutient Joseph Domingue Orgéla en s’adressant tacitement aux responsables d’autres secteurs représentés dans l’actuel gouvernement. 

L’ancien dirigeant du parti Fusion des sociaux démocrates enchaîne en soulignant que Madame Cassandra François a été proposée par l’association touristique d’Haïti (ATH), le secteur populaire a proposé Dr Sofia Loréus et Monsieur Jacquet représente le conseil national de la société civile. 

« Nous n’avons pas appliqué la politique du partage de gâteau de certains politiciens qui voyaient que leurs intérêts personnels. Nous mettons tout simplement des ressources humaines à la disposition de l’État afin que les conditions de vie de la population s’améliorent », tente de convaincre le président du centre de développement communautaire. 

Joseph Domingue Orgéla, confie que le conseil national de la société civile est représenté dans le gouvernement du Dr Henry suite à un protocole d’accord signé conjointement avec la DIRPOD, FMP, PHTK, et alliés. Certaines structures, poursuit-il, avaient enlevé leur solidarité à Ariel Henry à cause, selon eux, de la violation de certaines dispositions de l’accord.

Le coordonnateur général du conseil national de la société civile admet que plusieurs ministres de l’actuel gouvernement sont contestés mais il avance des arguments justifiant la cohabitation du conseil qu’il dirige avec le gouvernement, « Effectivement, pendant quatre ans la ministre de la santé n’a pas encouragé même la construction d’un centre de santé dans une section communale. Oui, des voix s’élèvent contre le ministre de la justice, mais nous ne devons pas refuser de travailler avec eux à cause de ces reproches ». 

« Le conseil national de la société civile regroupe environ 250 organisations sur tout le territoire du pays dont des associations de femmes, des organisations syndicales, le secteur populaire et des réseaux d’organisations paysannes », indique Joseph Domingue Orgéla.

Evens CARRIÈRE, Journaliste


Bouton retour en haut de la page