Justice

Martine Moïse demande au juge Garry Orélien de reporter la date de son audition pour 2 raisons

Le cabinet d’avocats EXPERTUS qui représente l’ancienne première dame Martine Moïse, écrit au juge d’instruction Garry Orélien en vue de solliciter un report au mois d’octobre, de la date de son audition qui était prévue le 20 septembre 2021, dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat du chef de l’État Jovenel Moïse.

La première raison évoquée pour cette requête des avocats de la veuve est que la date du 20 septembre a été consacrée, par arrêté présidentiel pris par l’ex-président Jovenel Moïse, à la fête de l’anniversaire de Jean-Jacques Dessalines.

Deuxièmement les défenseurs de Martine Moïse informent qu’elle est actuellement en terre étrangère pour recevoir des soins post opératoires aux fins de rétablissement. « malheureusement, l’Exposante se trouvant actuellement en terre étrangère pour des soins post opératoires que necessitent ses blessures et aussi pour des séances de thérapie afférentes à ses traumatismes ainsi que pour la rééducation motrice de certains membres de son corps ; ne pourra pas honorer votre invitation si importante tant pour elle, sa famille que pour la nation toute entière et la communauté internationale. », lit-on dans cette correspondance de la firme d’avocats EXPERTUS qui sollicite un report à partir du 6 octobre 2021.


« Pour quoi, Monsieur le Juge, l’Exposante sollicite qu’il vous plaise de bien vouloir fixer une nouvelle date, à partir du 6 octobre 2021, afin qu’elle puisse, non seulement, se présenter en votre cabinet pour répondre à toutes les questions que l’instruction jugera utiles et nécessaires. », ont indiqué les hommes de loi parlant au nom de l’ancienne première dame Martine Moïse.

Constant Haïti


Bouton retour en haut de la page