ActualitésAvec SputnikInternational

Les États-Unis rouvrent leurs frontières, voici les nouvelles conditions pour s’y rendre

À partir de novembre, les États-Unis assoupliront leurs restrictions d’entrée. Alors, les autorités exigeront que tous les voyageurs étrangers se rendant dans le pays soient complètement vaccinés, a annoncé ce 20 septembre Jeffrey Zients, conseiller du Président américain Joe Biden.

Les non-ressortissants qui se rendront aux États-Unis seront dans l’obligation de prouver qu’ils ont été vaccinés et de produire un test négatif de moins de 72h, a déclaré Jeffrey Zients, conseiller du Président, cité par CNBC. Les changements entreront en vigueur début novembre, a-t-il indiqué.

«Ils doivent présenter une preuve de vaccination avant d’embarquer dans un avion à destination des États-Unis», a précisé Jeffrey Zients lors d’un point de presse.
En revanche, l’administration de Biden va durcir les règles pour les citoyens américains non vaccinés, qui devront être testés dans la journée avant de retourner aux États-Unis ainsi qu’après leur arrivée. Les passagers entièrement vaccinés ne seront pas tenus d’observer une quarantaine, a ajouté Jeffrey Zients.

La nouvelle politique remplace une série de restrictions de déplacement introduites pour la première fois par l’ex-Président Donald Trump l’année dernière et renforcées par Joe Biden au début de l’année, qui concernaient les non-ressortissants ayant séjourné au cours des 14 jours précédents au Royaume-Uni, dans l’Union européenne, en Chine, en Inde, en Iran, en République d’Irlande, au Brésil ou en Afrique du Sud.

«Les nouvelles règles reposent sur des individus plutôt que sur une approche par pays, donc c’est un système plus fort», a souligné Jeffrey Zients.
Les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies exigeront également des compagnies aériennes qu’elles recueillent les coordonnées des voyageurs internationaux pour faciliter la recherche des contacts.

Quant au port du masque, le Président Joe Biden a étendu l’obligation de le porter y compris dans les avions, a indiqué son conseilleur, ajoutant que l’Administration de la sécurité des transports demandait que soit doublé le montant des amendes prévues à l’encontre de ceux qui refusent de mettre cette protection.

La nouvelle politique entrera en vigueur début novembre afin de laisser aux compagnies le temps de se préparer à mettre en œuvre les protocoles adaptés, a conclu Jeffrey Zients.

Lesquels des vaccins ?

Aucun vaccin n’a été recommandé dans le cadre du nouveau système, ni si ceux non approuvés aux États-Unis permettraient d’entrer. Selon le conseiller du Président, cette décision reviendra aux Centres pour le contrôle et la prévention des maladies.


Bouton retour en haut de la page