Politique

Ariel Henry étudie la possibilité de révoquer le SG Lyonel Valbrun pour « insubordination »

Selon les dernières informations obtenues par notre rédaction, des proches du Premier ministre Henry l’ont suggéré de procéder à la révocation du Secrétaire général de la Présidence, monsieur Lyonel Valbrun. Ce, en réaction à la correspondance adressée au Premier ministre Ariel Henry au sujet de l’accord politique publié de façon illégale en complicité avec le directeur des Presses nationales, Ronald Saint Jean.

Ces proches et signataires de l’accord de Ariel Henry lui expliquent qu’il n’est pas le vis-à- vis du Secrétaire général du de la Présidence et que le SG n’a qu’un rang de ministre, arguent-ils au PM.

Plus loin, ils invitent au chef du gouvernement de profiter de cette correspondance du 22 septembre pour révoquer le SG Lyonel Valbrun pour « insubordination ».

Après la publication le 17 septembre par le Premier ministre Ariel Henry, d’un accord baptisé « Accord politique pour une gouvernance apaisée et efficace pendant la période intérimaire », le Secrétaire Général de la Présidence, Lyonel Valbrun, a rappelé par correspondance, au chef du gouvernement que la cette publication est illégale car seules les décisions prises au Conseil des Ministres et engageant ainsi le Gouvernement de la République peuvent faire l’objet de publication au Journal Officiel.

“J’ai pris connaissance de la parution dans le journal officiel le Moniteur no. 46 du 17 septembre 2021 d’un document intitulé «Accord Politique pour une Gouvernance Apaisée et Efficace de la Période Intérimaire ». Je tiens à signaler à votre attention que seules les décisions prises au Conseil des Ministres et engageant ainsi le Gouvernement de la République peuvent faire l’objet de publication au Journal Officiel, mises à part les publications légales usuelles Cette publication outrancière est illégale et abusive car elle ne rentre pas dans le champ des attributions constitutionnelles régies par l’article 158 de la constitution”, a écrit l’agronome Lyonel Valbrun.

M. Valbrun rappelle dans cette correspondance en date du 22 septembre 2021 que les services du Secrétariat Général de la Présidence prévus dans l’article 24 du décret 9 du 19 février 2016 sont placés – sous la responsabilité d’un Secrétaire Général qui relève directement du Président de la République – et dont il dépend exclusivement.

Par ailleurs, le SG Valbrun souligne au PM Henry que sa mission principale en qualité de Premier ministre intérimaire est celle d’organiser les élections aux termes de l’article 149 de la Constitution.

« Je souhaite ensuite souligner à votre attention qu’en votre qualité de Premier ministre Intérimaire, votre première mission aux termes de l’article 149 de la constitution de la République est d’organiser des élections permettant d’assurer la Gouvernance légitime du pays » , a précisé M. Valbrun.

Le secrétaire général de la Présidence, monsieur Lyonel Valbrun, a écrit également au ministre de la culture et de la communication Jean Emmanuel Jacquet sur le même sujet. Et, au Directeur Général des Presses Nationales, monsieur Ronald Saint Jean, pour lui rappeler ses attributions.

“Monsieur le Directeur Général,

Suite à la publication du Moniteur Spécial No 46, le Secrétaire Général de la Présidence vous rappelle les prescrits de l’article 7 du Décret Présidentiel du 1″ février 2016 ainsi stipulé dans les attributions du Secrétaire Général: «Le secrétaire Général reçoit le dépôt de tous les textes à caractère officiel ou légal et s’assure, le cas échéant, de leur publication au Journal Officiel de la République…)>(sic).

Ainsi, le Secrétaire Général souligne-t-il à votre attention, s’il était nécessaire, que le Secrétariat Général est le seul organe habilité à transmettre tout acte aux Presses Nationales pour publication, autrement ceci constitue une faute qui emporte ses conséquences. Il vous demande instamment de tenir cette observation produite clairement pour qu’il en soit fait ce que de raison.

Le Secrétaire Général de la Présidence saisit l’occasion pour vous renouveler, Monsieur le Directeur Général, ses salutations distinguées”.

Depuis quelque temps, le Premier ministre Ariel Henry a une dent contre le secrétaire général Lyonel Valbrun. Ce dernier n’ayant pas autorisé le Premier ministre à stationner sa voiture de service à la place réservée au président de la République, lors d’un passage au Palais national, ceci avait dérangé le chef de la Primature.

Le Secrétaire général de la Présidence est nommé par le Président de la République, et peut donc être révoqué par un président. Le Premier ministre Ariel Henry va-t-il quand-même essayer de passer en force comme pour l’ancien ministre Rockfeller Vincent et de l’ancien Commissaire du gouvernement de Port-au-Prince Me Bed-Ford Claude ? Dossier à suivre…

Constant Haïti


Bouton retour en haut de la page